Se connecter S’abonner

Le jour où Corum a bousculé l’univers des SCPI

Les SCPI ont fait leur place dans le monde de l’épargne. Mais depuis dix ans, le marché n’est plus tout à fait le même ! Une révolution a eu lieu pour les épargnants.

scpi

Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ont gagné leurs lettres de noblesse au fil des ans. En 2019 et 2020, elles ont collecté 14,6 milliards d’euros selon les données de l’ASPIM, l’association professionnelle des gestionnaires. Un chiffre à comparer aux 19,8 milliards recueillis sur la même période par les assurances vie, réputées être le placement financier préféré des Français. Comparé à un investissement immobilier en direct, les SCPI offrent de multiples atouts, en contrepartie de frais : possibilité de s’ouvrir à l’immobilier d’entreprise, diversification sur de nombreux immeubles, recours à l’expertise d’un professionnel, etc.

Pour les investisseurs, le placement peut répondre à de nombreux besoins patrimoniaux. Besoin de revenus complémentaires potentiels, immédiats ou à terme ? Envie de se constituer un capital ? Les SCPI répondent présent, financées comptant ou à crédit, en pleine propriété ou démembrées. Elles ont offert, par le passé, un niveau de rémunération élevé (4,18% en moyenne selon l’ASPIM en 2020), avec une prise de risque et sans garantie de capital.

>> En savoir plus sur les SCPI de la gamme CORUM L’Épargne

Un objectif de rendement tenu

Les SCPI menaient tranquillement leur petit chemin avant l’arrivée d’un nouvel acteur. C’était il y a dix ans… En 2011 Frédéric Puzin, fondateur de CORUM L’Épargne, dépoussière le concept en mettant les besoins des épargnants au cœur du modèle. Alors que la culture des SCPI est de distribuer des revenus trimestriels, il fait le choix de proposer une mensualisation. Autre innovation : la possibilité d’investir régulièrement de petites sommes.

Mais l’innovation la plus marquante est ailleurs. Alors que les SCPI sont confrontées, comme tous les placements, à une érosion régulière de leur rendement, CORUM L’Épargne annonce un objectif de performance annuelle, non garanti, de 6 %(1) par an pour sa première SCPI CORUM Origin. Pour y parvenir, le gestionnaire identifie des opportunités dans différents secteurs d’activité : bureaux, hôtellerie, logistique… Une révolution dans un monde où jusqu’alors, les produits cherchaient tous à se mettre dans des cases.

Une approche qui fait école

Dix ans plus tard, avec un patrimoine de 143 immeubles dans 13 pays, CORUM Origin a toujours tenu ses objectifs, dominant la moyenne du marché. Le succès de la méthode d’origine, même s’il ne peut présager des résultats futurs, a donné naissance à deux petites sœurs, avec la même philosophi,e mais des stratégies et objectifs légèrement différents.

Pour toutes ces SCPI, il est un point majeur : n’accepter la collecte que si le marché immobilier offre des opportunités permettant de tenir les engagements pris. À noter, CORUM XL s’ouvre à l’ensemble des pays y compris hors de la zone euro, tandis que CORUM EURION se concentre sur le seul marché de la monnaie unique. C’est un autre facteur différenciant les SCPI d’un investissement en direct : accéder aux marchés étrangers, ce qui autrement peut constituer un défi particulier.

PRECAUTIONS AVANT D’INVESTIR
Acheter des parts de SCPI est un investissement immobilier.
Comme tout placement immobilier, il s’agit d’un investissement
long terme dont la liquidité est limitée. Nous vous recommandons
une durée de placement de 10 ans. Contrairement au livret
A par exemple, ce placement comporte des risques. Il existe
tout d’abord un risque de perte en capital. De plus, les revenus
ne sont pas garantis et dépendront de l’évolution du marché
immobilier et du cours des devises. Nous précisons que CORUM
Asset Management ne garantit pas le rachat de vos parts. Enfin,
comme pour tout placement, les performances passées ne
préjugent pas des performances futures.

(1)Taux de rendement (DVM) : taux de distribution sur valeur de marché, défini comme le dividende brut, avant prélèvements français et étrangers, versé au titre de l’année n (y compris les acomptes exceptionnels et quote-part de plus-values distribuées) divisé par le prix acquéreur moyen de l’année n de la part.

CORUM L’Épargne, SAS au capital social de 100 000 €, RCS Paris n° 851 245 183, siège social situé 1 rue Euler 75008 Paris, inscrite auprès de l’ORIAS sous le numéro 20002932 (www.orias.fr) en ses qualités de conseiller en investissements financiers, membre de la CNCIF, chambre agréée par l’AMF, de mandataire en opérations de banque et services de paiement, de mandataire d’intermédiaire d’assurance et d’agent général d’assurance sous le contrôle de l’ACPR, 4, place de Budapest CS 92459 75436 Paris Cedex 9. Les SCPI CORUM Origin, visa SCPI n°12-17 de l’AMF du 24 juillet 2012 ; CORUM XL, visa SCPI n°19-10 de l’AMF du 28 mai 2019 ; CORUM EURION, visa SCPI n°20-04 de l’AMF du 21 janvier 2020 sont gérées par CORUM Asset Management, société de gestion de portefeuille, SAS au capital social de 600 000€, RCS Paris n° 531 636 546, siège social situé 1 rue Euler 75008 Paris, agrément AMF GP-11000012 du 14 avril 2011.