Se connecter S’abonner

EXCLU : quel rendement pour les SCPI en 2021 ?

Pour comprendre l’embellie enregistrée par les performances des SCPI, deux facteurs, l’un technique et l’autre conjoncturel, sont à considérer.

scpi

Satisfecit pour les investisseurs qui misent sur sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) pour compléter leurs revenus, préparer leur retraire ou se construire un patrimoine. En 2021, une année pourtant agitée sur le front sanitaire, le taux de distribution moyen de ces produits s’est établi à 4,45%, selon un calcul de l’Institut de l’épargne immobilière et foncière (IEIF), que Mieux Vivre Votre Argent s’est procuré et vous dévoile en exclusivité. C’est davantage que la performance enregistrée en 2020, année qui s’était soldée par une performance de 4,18 %, et qu’en 2019, lorsque le marché des SCPI affichait un score de 4,40%.

Une amélioration « cosmétique » des performances

Pour comprendre l’embellie enregistrée par les performances des SCPI, deux facteurs, l’un technique et l’autre conjoncturel, sont à considérer. En 2021, un biais méthodologique est venu modifier artificiellement le rendement des SCPI. Rappelons en effet que, sous la houlette de l’Association française des sociétés de placement immobilier (Aspim), le taux de distribution sur valeur de marché (TDVM), qui prévalait jusqu’en 2020, a été enterré au bénéfice d’un indicateur simplifié, le taux de distribution. Ce dernier mesure les revenus d’une SCPI (brut de fiscalité étrangère) par rapport à la valeur de la part au 1er janvier de l’année considéré. Et non plus par rapport au prix acquéreur moyen de l’année. Une nuance qui joue à la marge mais qui améliore le rendement des SCPI qui ont revalorisé la valeur des parts dans le courant de l’année, notamment.

Sortie de crise et progression du rendement moyen des SCPI

Toutefois, la progression du rendement moyen des SCPI en 2021 s’explique aussi par les efforts déployés par les gérants et par le rebond économique. Une classe d’actif, le commerce, a notamment vu ses indicateurs de gestion s’améliorer sensiblement après avoir essuyé des fermetures administratives en 2020 – à l’exception des commerces essentiels. L’hôtellerie a aussi bénéficié d’une éclaircie, tout en restant en convalescence. Les autres typologies d’actifs (bureaux, logistique, santé, résidentiel…), majoritaires dans les parcs des SCPI, ont pour leur part enregistré une bonne année.

Avec 7,4% engrangés en 2021, rien d’étonnant à ce que la collecte des SCPI reparte tambour battant. Après avoir touché un point bas au milieu de l’année 2020, elle n’a cessé de progresser trimestre après trimestre, même s’il reste du chemin à parcourir pour ce placement avant de retrouver les flux records d’avant la crise.