Se connecter S’abonner

Remake AM lance sa SCPI « opportuniste » sans frais d’entrée

Le cercle encore restreint des société civiles de placement immobilier (SCPI) sans commission d’entrée ou à commission réduite s’agrandit.

SCPI

Après Néo de Novaxia, Iroko Zen d’Iroko ou Altixia Commerces d’Altixia REIM, au tour de Remake Asset Management (AM) de se lancer dans les SCPI sans frais d’entrée ou – réduits. La société de gestion lance Remake Live, SCPI « des métropoles, investie de façon opportuniste et diversifiée », qui entend arbitrer selon les tendances démographiques et économiques de métropoles dynamiques.

« C’est une façon d’investir sur des tendances de fond accélérées par le Covid, notamment les nouveaux modes de travail (co-working, travail à distance) et d’hébergement (par exemple, le co-living, les résidences gérées) », précise la société de gestion dans un communiqué. La SCPI cible les actifs situés en périphérie des métropoles françaises et européennes. Par exemple, en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Espagne.

Elle peut être souscrite à partir de 200 euros, et est sans frais d’entrée. En contrepartie, compter une commission de retrait durant les 5 premières années, de 5% TTC (4,17% HT) du montant remboursé, et une commission de gestion de 18% TTC (15% HT) par an des produits locatifs. Son taux de distribution prévisionnel est dans le haut du panier : 5,5%, pour un taux de rentabilité interne (TRI) de 5,9% sur 10 ans.

Tournée vers le socialement responsable, Remake Live prévoit que 5 à 10 % des fonds collectés soient destinés à l’investissement immobilier social, comme les logements sociaux. Une coloration ISR destinée à « répondre aux attentes croissantes des épargnants, tout en accompagnant un développement inclusif de ces territoires au sein des métropoles ».

David Seksig, directeur général de Remake, explique que « Remake Live vise, via une approche géographique, à surperformer le marché des SCPI, en investissant très en amont dans des territoires susceptibles d’intégrer les métropoles ».