Se connecter S’abonner

Tenté par une résidence à la montagne? Où investir pour pas très cher

Pour ceux qui apprécient le ski de fond, la randonnée, le VTT, les sources ... les Vosges, le Jura et le Massif central offrent de belles opportunités immobilières.

Il n’y a pas que les amateurs de ski de piste qui apprécient les vacances à la montagne. Justement, les Vosges, le Jura et le Massif central sont propices à de nombreuses activités de plein air et il est encore possible de s’y acheter un logement à des prix bien inférieurs à ceux pratiqués dans les Alpes ou les Pyrénées, rapporte Le Monde.

Dans le Massif central, par exemple, la station de sports d’hiver Super Besse (Puy-de-Dôme) culmine à 1 800 mètres et fait partie des secteurs où l’immobilier est le plus cher. Le prix du mètre carré y oscille entre 2 000 et 3 000 euros. Pour une maison de quatre pièces de 85 m², il faudra prévoir un budget de 280 000 euros. Une enveloppe de 118 000 euros vous permettra d’acquérir un appartement de 36 m² situé au pied des pistes. Elles sont au nombre de 27 dans cette station. « Les cures, les randonnées dans le massif du Sancy sont une autre possibilité et il y a beaucoup à faire dans ce secteur lorsqu’on aime la nature », ajoute Laurent Ramagnano, agent chez Safti dans ce secteur.

Le Lioran (Cantal) a bénéficié de 18 millions d’euros d’investissement. Aujourd’hui, la station dispose de 44 pistes de ski, d’un télésiège neuf… Le prix du m² y est encore plus raisonnable: il se situe entre 1 500 et 2 000 euros. Mais mieux vaut prévoir un budget rénovation, de nombreux logements n’ayant pas fait l’objet de travaux depuis de longues années. En revanche, si les biens sont idéalement situés et en bon état, le prix de vente peut dépasser 2 000 euros. Il faudra alors compter 159 000 euros pour un petit duplex de 56 m² ou 60 000 euros pour un studio de 22 m² jouxtant les pistes.

Des lacs, la Suisse…

Les prix de l’immobilier vosgien sont quasiment identiques. Les stations du Markstein et de La Bresse-Honeck sont situées a 1 300 m d’altitude. Grâce au TGV, la seconde à l’avantage d’être à trois heures de Paris. Ses 34 pistes s’étalent sur un domaine de 220 ha. Et ses lacs offrent la perspective de belles randonnées, quelle que soit la saison. Le Markstein, lui, culmine à 1 185 m et s’étend sur deux sommets. La station est plus petite (11 pistes) mais les prix y sont encore plus abordables (1 500 euros le m²). Et l’été, les amoureux de parapente pourront s’en donner à cœur joie.

A LIRE >> Immobilier de montagne: dans certaines stations, les prix sont les mêmes qu’à Paris

Encore plus proche de la Suisse que les Vosges, le Jura est le massif dont les prix sont les plus élevés. La station des Rousses (Jura) est à seulement 45 km de Genève, et les Suisses n’hésitent pas à passer la frontière. Aussi, les prix varient entre 2 300 et 3 000 euros par mètre carré. Un logement de 55 m² face aux 2 00 km de pistes de ski nordique vous coûtera 275 000 euros. «Actuellement, il y a peu de neige ! Heureusement les stations [de moyenne altitude] ont diversifié leurs activités ces dernières années pour pouvoir fonctionner même sans neige et rester attractives aussi en été», précise Patricia Meallet, agent chez IAD dans le Massif central.