Se connecter S’abonner

Immobilier : les prix des terrains augmentent plus faiblement ces dernières années

Le prix moyen du mètre carré de terrain a progressé de 1% en 2019 par rapport à 2018, soit 88 euros pour la construction d’une maison individuelle. Une baisse du rythme de la hausse des prix pour la troisième année consécutive.

immobilier

Dans le secteur de l’immobilier, le rythme de la hausse des prix du foncier est plus lent ces dernières années. Ainsi, le prix moyen du mètre carré de terrain acheté pour faire construire une maison individuelle en France a atteint 88 euros en 2019, soit une progression de 1% par rapport à 2018, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique publiés le 24 novembre 2020, qui s’est penché sur ce secteur très précis de l’immobilier. Pour la troisième année consécutive, la croissance était alors moins rapide. Concernant le prix d’achat moyen des terrains, il était en hausse de 1,2% en 2019, soit 82.100 euros. En ce qui concerne les projets de construction de maison, d’une surface de plancher moyenne de 120 mètres carrés, le coût moyen a augmenté de 2,4%, pour atteindre 176.600 euros en 2019.

Concernant l’investissement immobilier total, soit maison et terrain, le prix s’élevait en moyenne à 253.600 euros, c’est à-dire une hausse de 2,1% par rapport à 2018. « L’achat du terrain représente un tiers de cet investissement », précise le ministère dans le communiqué. Pour un quart des projets, le terrain provenait d’une donation ou d’une succession. Autre enseignement de l’étude publiée fin novembre, la majorité des ménages, soit neuf sur dix qui ont reçu l’autorisation de construire une maison individuelle, voulaient en faire une résidence principale. Dans les détails, 45% étaient des locataires hors HLM et 33% étaient déjà propriétaires d’un logement. De plus, ceux qui souhaitaient construire une résidence secondaire étaient à 86% à être propriétaires de leur résidence principale.

Autre constat du ministère de la Transition écologique, la diversité des prix des terrains achetés en fonction de la catégorie socioprofessionnelle et de l’âge de l’acheteur. L’ouvrier a acheté son terrain 62 euros le mètre carré en 2019, comme en 2018, en moyenne. En revanche, les cadres et les professions intellectuelles supérieures l’ont acheté 114 euros le mètre carré en 2019, contre 111 euros en 2018. Pour les moins de 30 ans, le prix était de 67 euros le mètre carré, et de 91 à 101 euros le mètre carré pour les autres tranches d’âge.

246 euros le mètre carré de terrain en Ile-de-France

Dans les unités urbaines de moins de 50.000 habitants, la surface des terrains a diminué en 2019. En revanche, elle a augmenté dans les unités de plus de 100.000 habitants. La hausse est la plus forte dans l’agglomération parisienne, soit +3,2%. Les prix au mètre carré des terrains étaient plus élevés en Ile-de-France, soit 246 euros le mètre carré. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, les prix étaient de 171 euros le mètre carré en 2019. Autre zone où les prix ont dépassé les 100 euros, l’Outre-mer, avec 147 euros le mètre carré. Inversement, les prix étaient les plus bas en Bourgogne-Franche-Comté, soit 47 euros le mètre carré, seule région où le prix des terrains était en-dessous des 50 euros le mètre carré. Ailleurs, ils ont varié entre 60 euros (Centre-Val de Loire) et 96 euros (Auvergne-Rhône Alpes).

Enfin, ces prix ont baissé dans cinq régions en 2019 : en Bourgogne-Franche-Comté, -0,1%, dans les Pays de la Loire, -0,4%, dans le Grand Est, -1,7%, dans les Hauts-de-France, -3,8%, et enfin, en Bretagne, -4,9%. A l’inverse, les prix des terrains ont augmenté en Auvergne-Rhône Alpes, de 1,1%, ou encore en Provence-Alpes-Côte d’Azur, de 13,9%.