Se connecter S’abonner

Immobilier : les piscines ont le vent en poupe

Les restrictions sanitaires provoquent un intérêt croissant pour les piscines, favorisé également par les températures très clémentes de 2020.

piscine
Crédit: iStock.

L’an dernier, 197.000 particuliers ont lancé la construction d’une piscine. Cet engouement inattendu a été favorisé par les restrictions sanitaires et les fortes chaleurs en 2020, aussi les ventes ont augmenté de 28% selon Le Parisien. Les propriétaires de piscine ne sont pas forcément des personnes très riches, selon la Fédération des professionnels de la piscine et du spa (FPPS), puisque 47% d’entre eux gagnent moins de 3.000 euros par mois. Dans le monde, la France arrive juste derrière les États-Unis en nombre de piscines installées chez des particuliers. Les confinements ont été des facteurs déterminants : « Les gens ont compris l’importance de se sentir bien chez soi et il est évident que le confinement a accéléré cette prise de conscience », affirme Stéphane Figueroa, le président de la FPPS.

D’autres facteurs ont favorisé le développement de la construction de piscines chez les particuliers : l’épargne importante accumulée l’an dernier, le fait de ne pouvoir voyager, et « le fait que ça valorise le bien » immobilier, précise encore le président de la FPPS. Ainsi, les piscines coûtent en moyenne 24.000 euros et font entre 20 et 25 mètres carrés pour 130 centimètres de profondeur, et elles ne sont pas forcément construites dans le Sud de la France. Ainsi, les constructeurs crouleraient sous les demandes.

Piscines de luxe en région parisienne

Les piscines de luxe connaissent aussi un fort engouement. Les ventes de Paris Vert Ouest ont augmenté de 25% l’an dernier, pour des produits de 80.000 euros en moyenne et une taille de 40 mètres carrés en moyenne. La dirigeante Edith Beauquesne est installée dans les Yvelines, le département qui compte le plus de piscines par habitant en France, selon Le Parisien. Elle affirme recevoir dix demandes par jour, alors qu’avant le confinement, elle en avait dix par semaine ; son carnet de commandes est plein jusque l’an prochain.