Se connecter S’abonner

Investissement immobilier : la carte de France des jeunes primo-accédants en 2021

La Bretagne concentre le plus de jeunes de moins de 34 ans qui comptent acheter un logement, selon le courtier Cafpi.

Crédit: iStock.

La crise ne les effraie pas : 67% des 25-34 ans comptent investir dans l’immobilier dans les cinq années à venir, selon une étude Ifop-Cafpi de mars 2021. Mais où habitent ces primo-accédants ? Le courtier en prêt immobilier dessine la carte de France des jeunes emprunteurs au premier trimestre 2021. Ainsi, la Bretagne concentre 51,3% de sa clientèle de moins de 34 ans. En revanche, ils ne sont que 37,9% dans le Centre-Val de Loire. Autre enseignement de l’étude, les difficultés des primo-accédants dans certaines régions, comme l’Ile-de-France. En moyenne, les jeunes franciliens empruntent 255.227 euros, soit le montant le plus élevé, et ils ont aussi le plus gros taux d’apport, soit 14,6%. Ensuite, la Provence-Alpes-Côte d’Azur concentre le niveau d’emprunt le plus élevé pour les jeunes primo-accédants, avec 217.361 euros et un taux d’apport de 12,1%.

A contrario, les prix immobiliers étant plus faibles en Normandie, en Bourgogne-Franche-Comté ou encore dans le Centre-Val de Loire, les primo-accédants y rencontrent des conditions plus avantageuses. La moyenne du taux d’apport y est plus faible, soit 5% par exemple en Bourgogne-Franche-Comté et 170.356 euros d’emprunt moyen selon Cafpi.

Les jeunes des Hauts-de-France endettés moins longtemps

Par ailleurs, ce sont les jeunes des Hauts-de-France qui s’endettent le moins longtemps, avec 15,4 mois de moins que la moyenne nationale, soit 275,3 mois, contre 290,7 mois. Par contre, les jeunes primo-accédants s’endettent plus longtemps en Bourgogne-Franche-Comté avec 295,2 mois de durée d’emprunt moyen, alors que le niveau d’endettement y est faible, soit 5,2 années de revenus, comme la moyenne nationale. L’étude révèle aussi que les jeunes corses sont plus friands d’immobilier neuf puisqu’il représente 52,5% des achats immobiliers. Ils ne sont que 10,9% dans le Centre-Val de Loire. La moyenne nationale est de 20,4%.

Les jeunes primo-accédants sont plus désavantagés que les autres, empruntant moins et plus longtemps. Cependant, les moins de 34 ans représentent 45% des primo-accédants de la clientèle de Cafpi au premier trimestre 2021. Le directeur général adjoint du courtier, Philippe Taboret, déplore qu’il soit « devenu impossible d’emprunter à 110% pour financer son projet immobilier, alors que cela était possible, pour les jeunes avec un beau CDI, il y a deux ans ».