Se connecter S’abonner

Immobilier : la région Auvergne-Rhône-Alpes attire toujours

Lyon reste la ville de la région Auvergne-Rhône-Alpes la plus attractive, devant Saint-Etienne et Grenoble selon une étude, malgré une baisse significative du nombre de transactions l’an dernier.

Encadrement des loyers Lyon
Crédit : iStock.

L’immobilier continue de bien se porter en Auvergne-Rhône-Alpes. La région a totalisé 8,27% des transactions immobilières en 2020 sur l’ensemble de la France, selon Drimki, soit moins qu’en 2019, où elles représentaient 10,66%. Toutefois, elle reste attractive, puisque 49.422 transactions concernaient des appartements et 37.846, des maisons. Autre constat de cette étude publiée le 28 juin, ce sont les trois-pièces qui étaient les plus prisés l’an dernier, ainsi que les deux-pièces.

Lyon (Rhône) reste la ville la plus dynamique de la région, malgré une baisse significative du nombre d’opérations : elle a enregistré 5.548 transactions l’an dernier, contre 10.337 en 2019. Le prix moyen du mètre carré pour un appartement y est de 5.048 euros selon cette étude. Ensuite, Saint-Etienne (Loire) reste deuxième concernant le nombre de transactions et n’a pas connu de chute comme sa voisine, avec 4.121 transactions immobilières en 2020, contre 4.987 en 2019. Le prix du mètre carré y est plutôt bas, soit 1.075 euros en moyenne pour un appartement. Enfin, Grenoble (Isère) est troisième de ce classement, soit 1.923 biens immobiliers vendus ou achetés l’an dernier, et un prix moyen de 2.605 euros le mètre carré, toujours pour un appartement.

Annecy la plus chère pour les appartements

Après Lyon, la ville la plus chère de la région est Annecy (Haute-Savoie), avec un prix moyen de 4.752 euros le mètre carré pour un appartement. Arrive ensuite Tassin-la-Demi-Lune (Rhône), qui affiche 4.306 euros le mètre carré en moyenne. Encore au-dessus des 4.000 euros, Caluire-et-Cuire (Rhône), à 4.155 euros exactement. En dessous, Gex (Ain) et Villeurbanne (Rhône) ont un prix moyen respectivement de 3.757 euros et 3.732 euros. En-dessous des 2.000 euros le mètre carré, on trouve Clermont-Ferrand, Valence, Montélimar, Bourg-en-Bresse, Vichy et Saint-Etienne.

Pour les maisons, c’est différent : Caluire-et-Cuire est plus chère, à 6.303 euros le mètre carré. Lyon affiche 5.832 euros et Annecy 5.447 euros. Ensuite, Tassin-la-Demi-Lune est aussi au-dessus des 5.000 euros, soit 5.419 euros le mètre carré exactement selon Drimki. En dessous des 4.000 euros, on trouve Grenoble, à 3.218 euros le mètre carré. Valence, Montélimar et Clermont-Ferrand affichent des prix au-dessus des 2.000 euros le mètre carré pour des maisons. Enfin, en dessous, on trouve Bourg-en-Bresse (1.992 euros), Vichy (1.750 euros) et Saint-Etienne (1.660 euros).