Se connecter S’abonner

APL : un peu moins de 30% des bénéficiaires ont vu leur allocation baisser cette année

Certains foyers ont vu leur allocation logement diminuer de 73 euros en moyenne au 1er janvier 2021 en raison de la réforme des APL.

AAH
Crédit: iStock.

Le gouvernement a réalisé plus d’économies que prévu grâce à la réforme de l’Aide personnalisée au logement (APL). En effet, le nouveau mode de calcul de cette allocation devrait permettre de récupérer 1,1 milliard d’euros cette année, indique l’exécutif aux Echos jeudi 22 juillet. La loi de Finances prévoyait une économie de 750 millions d’euros au départ. Désormais, le montant de l’aide est calculé en fonction des revenus des douze derniers mois, alors qu’il était fixé en fonction des revenus des deux années précédentes avant la réforme. Selon le gouvernement, elle n’a eu aucun impact pour un peu plus de la moitié des allocataires (52,2%). La baisse est de 73 euros en moyenne pour 29,6% des bénéficiaires.

Ainsi, 6,6%, soit 394.000 personnes, ne bénéficient plus de ces allocations, précise encore le quotidien Les Echos. A l’inverse, 18,2% des allocataires ont connu une augmentation de leur aide, de 49 euros en moyenne, spécifiquement grâce à la réforme, et 115.000 allocataires, soit 1,9%, ont pu bénéficier d’APL. Il y aurait donc plus de perdants que de gagnants. Pour Emmanuelle Wargon, ministre en charge du Logement, l’important n’est pas la baisse des APL, mais la hausse des revenus des foyers, parce que le gouvernement a engagé des mesures « pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages depuis 2020, le chômage partiel, et le doublement de la garantie jeunes, par exemple », commente-t-elle.

Des ajustements pour les étudiants

Le gouvernement assure par ailleurs qu’aucun étudiant n’a connu de baisse d’APL. Concernant ceux qui travaillent, un forfait est appliqué, même si leur rémunération augmente. Plusieurs ajustements ont été nécessaires pour certains étudiants, notamment les boursiers, les apprentis et les titulaires d’un contrat de professionnalisation. Enfin, pour les jeunes entrant sur le marché du travail, Action Logement a prolongé son aide « Mon job, mon logement » et débloqué 110 millions d’euros à la demande du gouvernement.