Se connecter S’abonner

Immobilier : les étudiants s’intéressent à Caen, Lille et Angers

Le mois d’août est propice à la recherche d’appartements pour les étudiants, qui plébiscitent Caen, Lille et Angers pour y faire leurs études.

Crédit : iStock.

Quelles sont les villes les plus intéressantes pour les étudiants, en termes de loyers ? Sans contexte, c’est Caen qui arrive en première place, avec un loyer mensuel de 424 euros en moyenne selon Flatlooker, qui publie une étude le 21 juillet. La capitale du Calvados est aussi la première du Top 20 des villes avec le plus de candidats étudiants en pourcentage, soit 76,2%. Ensuite, Lille est classée deuxième, avec 72,3%, mais le fief du Nord affiche des loyers moyens à 574 euros mensuels. Ensuite, Angers et troisième, avec 63,5% des suffrages, et des loyers plus chers, et 760 euros mensuels dans la capitale du Maine-et-Loire.

A l’exception de Caen, les villes les plus recherchées ne sont pas forcément les moins chères pour les étudiants. Le Havre, par exemple, est la vingtième ville du classement, avec seulement 38,3% de candidats étudiants cherchant un logement dans la ville de Seine-Maritime, alors que le loyer moyen y est de 455 euros par mois. Reims, elle aussi, affiche des loyers intéressants, 479 euros en moyenne, et elle est quatrième avec 61,1% des recherches de logements de la part d’étudiants.

Sans surprise, la ville la plus chère est la capitale de l’Hexagone, avec un loyer étudiant de 1.105 euros, et Paris est 11e du classement, avec un taux de 48,8% de recherches. Bordeaux arrive ensuite, à 869,9 euros, 9e du classement avec un taux de 52%, et Lyon, 805 euros par mois, 12e, et le même suffrage que Paris, soit 48,8%.

Meublés plébiscités

Par ailleurs, Flatlooker a aussi analysé le type d’appartements recherchés par les étudiants : il s’agit des meublés, à 67%. Sur 37.000 dossiers analysés par la plateforme, 41% postulent à des studios et seulement 16% à des colocations. Près de la moitié d’entre eux, soit 44,3%, vivent 12 à 36 mois dans le même logement, et près de 34% restent entre six et 12 mois. Autre constat de cette étude, ils sont 41% à disposer d’un revenu complémentaire, soit 1.400 euros net par mois en moyenne. 70% disposent d’un garant pour louer leur bien, donc le revenu moyen est de 3.200 euros nets par mois.