Se connecter S’abonner

Immobilier : voici les stations les plus chères du Grand Paris Express

Meilleurs Agents a analysé les prix de l’immobilier autour des 68 nouvelles gares du Grand Paris Express. Alors que le chantier durera au moins jusqu’à 2030 pour certaines gares, « l’impact sur les prix se fait déjà ressentir » selon le site.

Grand Paris

10.544 euros. C’est, selon les calculs de Meilleurs Agents, l’écart de prix de l’immobilier visible entre les stations Pyramides (14.005 euros par m²) et l’aéroport d’Orly (3.046 euros par m²), la future station du Grand Paris Express amenée à être desservie par la ligne 14 à l’horizon 2024. Cet écart est le plus important, pour le moment, de toutes les futures lignes du futur tracé du Grand Paris.

Les inaugurations de ces lignes ont beau s’étaler, pour certaines, jusqu’à 2030 au moins, il n’en demeure pas moins que « l’impact sur les prix se fait déjà ressentir », selon Meilleurs Agents. Une tendance particulièrement visible pour les stations dont la date d’ouverture est la plus proche. Ainsi, Mairie de Saint-Ouen, sur la ligne 14, qui a ouvert fin 2020, est la station du Grand Paris qui a vu les prix le plus flamber sur 5 ans, à +59%.

Des écarts moins importants sur la ligne 17

Pour la ligne 15, Noisy-Champs/Champigny Centre, l’écart de prix affiche 5.811 euros par m² (Drancy-Bobigny étant la moins chère à 2.974 euros par m² ; Pont de Sèvres la plus chère à 8.785 euros). C’est sur la future ligne 17, qui reliera Le Mesnil Amelot-Saint-Denis Pleyel, que l’amplitude est la plus faible, à 2.609 euros le mètre « seulement » : soit 2.709 euros à Parc des Expositions, contre 5.318 euros à Saint-Denis Pleyel. Une différence à peine plus sensible (2.780 euros) pour la ligne 16 qui reliera Saint-Denis Pleyel à Noisy-Champs, les prix affichant 2.538 euros à Sevran-Beaudottes contre 5.318 euros à Saint-Denis Pleyel.