Se connecter S’abonner

Immobilier : le marché du neuf repart en Ile-de-France, les prix en hausse, la Seine-Saint-Denis attire

Après plusieurs mois de crises sanitaire et économique, le marché de l’immobilier neuf redémarre fortement en Ile-de-France. Les prix grimpent et les ventes explosent.

Immobilier neuf
Crédit : iStock.

La situation sanitaire s’améliore et le marché du neuf se porte mieux au deuxième trimestre 2021 en Ile-de-France, selon la note de conjoncture publiée par l’ADIL de Paris (Agence départementale d’information sur le logement). 7 225 contrats de ventes ont été enregistrés entre avril et juin 2021, une baisse de 7% par rapport au premier trimestre, mais une hausse de 15% par rapport à 2020.

En un an, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-d’Oise voient leur niveau de ventes croître de près de 20% alors que des hausses entre 10% et 13% sont observées dans le reste de l’Ile-de-France. Seul Paris fait figure d’exception (+1%).

Géographiquement, les départements les plus proches de la capitale attirent le plus d’acheteurs (55%), les Hauts-de-Seine (20%) et la Seine-Saint-Denis (20%) en tête. La Seine-et-Marne est le troisième département le plus vendeur (15%).

La proximité avec Paris recherchée

Au deuxième trimestre 2021, les mises en vente sont en hausse de 36% par rapport au premier trimestre et de 59% sur un an. 95% des ventes concernent des biens en collectif (+16% sur un an). A la recherche de plus grande surface depuis la pandémie de Covid-19, les appartements de quatre et cinq pièces, ainsi que les maisons de quatre pièces enregistrent les plus fortes hausses. En volume, c’est dans les Hauts-de-Seine (22%) et le Val-de-Marne (18%) que les ventes sont les plus nombreuses, devant la Seine-Saint-Denis (15%) et le Val-d’Oise (13%).

Le stock de logements disponibles est stable sur un an (22 210), dont 96% d’appartements, mais la répartition a évolué : +15% à Paris, +27% dans les Hauts-de-Seine, -13% en Seine-Saint-Denis ou encore -20% dans les Yvelines. La plupart des logements neufs se situe dans les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et la Seine-et-Marne.

Enfin, sur un an, les prix du neuf ont augmenté partout en Ile-de-France, sauf dans les Hauts-de-Seine (-0,5%) : +6% en Seine-Saint-Denis, +4,9% dans le Val-de-Marne, +3,9% dans le Val-d’Oise notamment. Paris reste de loin le département le plus cher avec un prix moyen de 13 126 euros/m² devant les Hauts-de-Seine (7 529 euros) et le Val-de-Marne (6 197 euros). Les moins chers sont la Seine-et-Marne (4 195 euros) et l’Essonne (4 373 euros).

Les délais de commercialisation sont en moyenne de 9,2 mois en Ile-de-France, soit 1,4 mois de moins sur un an. La durée de commercialisation moyenne la plus faible se situe dans le Val-de-Marne (8,1 mois) tandis que la plus élevée se trouve à Paris (19,4 mois). Par rapport au deuxième trimestre 2020, là où les logements sont vendus le plus rapidement, c’est en Seine-Saint-Denis (-3,1 mois) et dans les Yvelines (-3 mois). Le délai augmente à Paris, dans les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne, départements les plus chers.