Se connecter S’abonner

Immobilier à Paris : des appartements en vente à moins de 5.000 euros le mètre carré

Des logements à prix cassés seront commercialisés à 4.700 euros le mètre carré dans le 18e arrondissement de Paris, au cours de l’année 2023.

immobilier
Crédit : iStock.

De nouveaux logements sous le régime du bail réel solidaire (BRS) vont être commercialisés à Paris. Il s’agit d’appartements situés dans le quartier de la Goutte d’Or, dans le 18e arrondissement : neuf logements et un commerce en rez-de-chaussée seront proposés à la vente « courant 2023 », selon Sophie Lecoq, directrice de la Foncière de la Ville de Paris (FDVP), dans Le Parisien du 17 novembre. Le prix du mètre carré sera particulièrement bas par rapport au marché : 4.700 euros, c’est presque la moitié de la moyenne des prix actuels. En tout, dix projets de ce type sont prévus ou en cours à Paris. Celui de la rue Cavé a été voté le 17 novembre par le Conseil de Paris. Le premier projet, situé dans le 14e arrondissement (site de l’hôpital Saint-Vincent-de-Paul), avait recueilli près de 2.700 candidatures.

Le dispositif du BRS permet à un particulier d’acheter un bien à un prix en-dessous de ceux du marché. Il devient propriétaire du bâti, mais pas du terrain, selon le quotidien, qu’il loue à la FDVP, dans le cadre d’un bail emphytéotique de 99 ans, reconductible. La redevance est de 2,5 euros le mètre carré par mois. Le prix de revente du bien est plafonné. D’autres villes utilisent le BRS, comme Lille (Nord) ou encore Rennes (Ille-et-Vilaine) et Pantin (Seine-Saint-Denis). Les ménages éligibles ne doivent pas gagner plus de 4.500 euros nets par mois, pour un couple avec un enfant. Le logement doit être obligatoirement la résidence principale.

932 logements au total

De plus, le type de ménage est pris en compte en fonction des appartements : un quatre-pièces sera attribué à un couple avec deux enfants, par exemple. « En incluant les neuf logements de la rue Cavé, ce sont près de mille logements, 932 pour être précis, que nous allons construire sous le régime du BRS », indique à nos confrères Ian Brossat, l’adjoint en charge du Logement à la mairie de Paris.