Se connecter S’abonner

Immobilier : les prix du neuf flambent

Les communes de plus de 45 000 habitants affichent des prix de près de 5.200 €/m² dans le neuf en novembre, selon le Laboratoire de l’Immobilier.

Crédit: Istock

La hausse des prix de l’immobilier neuf s’accélère, sur fond de raréfaction de l’offre de logements neufs. Compter désormais en moyenne près de 5.200 €/m² dans les communes de plus de 45 000 habitants de France métropolitaine pour un appartement neuf en novembre, selon le baromètre des prix du neuf du Laboratoire de l’Immobilier, sur plus de 100 villes de France métropolitaine. Un nouveau record résultant d’une hausse moyenne des prix de 5,7 % sur les 12 derniers mois, à périmètre constant, selon le baromètre.

Hausse de plus de 6% dans la majorité des plus grandes villes

Dans les grandes villes, une accélération de la hausse des prix est observée : 9 des 15 plus grosses communes ont connu une hausse des prix supérieure à 6 % (contre 3 seulement il y a 6 mois), selon le Laboratoire de l’Immobilier. Trois d’entre elles affichent même des hausses supérieures à +8 % : Rennes (+9,7 %), Toulouse (+8,4 %) et Grenoble (+8,1 %). Rennes grimpe ainsi de la 8ème à la 6ème place dans le classement, tandis que les positions de Toulouse et de Grenoble restent inchangées. Derrière Paris, Lyon et Nice restent les deux villes dont le prix moyen dépasse les 6 000 €/m², avec respectivement 6 386 €/m² et 6 098 €/m².

12 500 €/m² à Paris

A l’inverse, Le Havre continue de cumuler prix le plus bas et augmentation la plus faible parmi les 15 plus grosses communes. Un appartement neuf havrais coûte ainsi 3,5 fois moins cher qu’à Paris, où il faut désormais compter quasiment 12 500 €/m². Reste que certains quartiers de la capitale sont plus abordables que des agglomérations de la première couronne parisienne. En témoignent Levallois-Perret et Boulogne-Billancourt, à plus de 12 000 €/m², villes qui sont actuellement plus chères que le populaire 18ème arrondissement parisien. En Petite couronne, les prix peuvent varier du simple au triple. Dans les Hauts-de-Seine, seules Colombes et Nanterre sont à moins de 6 000 €/m².

Enfin, en province, les prix des appartements neufs se situent à 4 770 €/m² en moyenne. C’est dans la moitié nord de la France que l’on relève les prix les plus abordables. Il est en effet possible de trouver des biens neufs à moins de 3 300 €/m² à Dunkerque (3 276 €/m²), Laval (3 236 €/m²) ou encore Cherbourg (3 191 €/m²).

Pas de ralentissement en vue

La tendance globalement haussière durera-t-elle ? Pour l’instant, rien ne permet d’envisager un ralentissement de la hausse des prix. « Les tensions actuelles sur les matières premières et l’approvisionnement des chantiers, la hausse des prix des matériaux et de l’énergie sont autant de facteurs qui contribuent à l’inflation des prix du neuf et à l’insuffisance chronique de la production de nouveaux logements par rapport aux besoins », conclut Franck Vignaud, Directeur du Laboratoire de l’Immobilier.