Se connecter S’abonner

Le pouvoir d’achat immobilier des Français est à son plus haut niveau !

Les Français peuvent acheter un logement beaucoup plus grand en 2021 qu’il y a cinquante ans, selon une étude.

pinel
Crédit : iStock.

Avant, ce n’était pas mieux ! C’est le constat dressé dans une étude sur le pouvoir d’achat immobilier des Français ces dernières cinquante années. Malgré la hausse des prix de l’immobilier, il est à son plus haut niveau de l’histoire de la Ve République. En effet, il se maintient depuis 2017 à plus de 60 mètres carrés, pour un revenu disponible médian équivalant à 2.525 euros aujourd’hui, selon une étude de Meilleurs Agents publiée le 22 novembre. Ce niveau avait été atteint en 1999 pendant un an. « Cette situation s’explique par un environnement des taux d’emprunt immobilier à des niveaux historiquement bas depuis quelques années », commente Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques du spécialiste de l’estimation immobilière en ligne. Le taux est inférieur à 2% depuis 2017, « ce qui a suffi pour neutraliser la hausse des prix (+14,5%) plus importante que celle des revenus (+11,2%) pendant la période », précise encore l’experte.

Si l’on remonte dans le temps, on trouve la crise des subprimes en 2008, qui a freiné l’augmentation des prix de l’immobilier en France. La crise financière, venant des Etats-Unis, a eu pour conséquence une chute du nombre de transactions, soit 500.000 environ en 2009, contre 1,2 million en 2021, à titre de comparaison. L’indice immobilier perd alors 7,2% en un an. Dans les années 1990, les ménages voient leur pouvoir d’achat immobilier augmenter de 23 mètres carrés pour atteindre 64 mètres carrés, en raison de la hausse des revenus plus importante (16%) que celle des prix (1%). Les taux d’emprunt aussi ont diminué entre 1993 et 1999, de 9,3% à 5,2%. Mais dans les années 2000, les prix de l’immobilier vont flamber et le pouvoir d’achat diminuer à nouveau.

24 mètres carrés en 1980

Auparavant, les années 1980 enregistrent le plus bas niveau de pouvoir d’achat des ménages français de l’histoire de la Ve République, soit seulement 24 mètres carrés, tandis que le taux d’intérêt nominal était de 18%, soit son plus haut record. Les chocs pétroliers et la forte inflation qui a suivi en sont les causes. Dans la deuxième partie des années 1980, les prix vont flamber, de 60% en huit ans selon Meilleurs Agents.