Se connecter S’abonner

Immobilier : les cadres et les professions libérales représentent 83% des ventes à Paris

Malgré une baisse des prix observée en 2021, Paris devient une ville de plus en plus inaccessible pour les acquéreurs, selon une étude Century 21.

immobilier
Crédit: iStock.

La capitale devient de plus en plus inaccessible pour les acquéreurs, selon une étude du réseau immobilier Century 21, publiée sur BFM Business, mercredi 5 janvier. Le prix moyen y est de plus de 10.000 euros le m2. Conséquence ? Les ménages ayant les moyens d’investir à Paris sont ceux qui disposent des revenus les plus élevés ou d’un bon apport personnel. 

Ainsi, plus de 80% des acheteurs en 2021 sont des cadres ou des professionnels libéraux, rapporte l’étude. Dans la capitale, le budget médian pour investir s’élève à 511.700 euros, selon le réseau Century 21. Afin d’emprunter cette somme, il faut avoir un salaire de plus de 6.000 euros, précise BFM Business.

Les plus modestes écartés du marché

Sur l’année 2021, les cadres moyens représentent ainsi 41,4% des achats. Les cadres supérieurs et les professions libérales représentent, quant à eux, 42,5% des investissements. Face à ces prix, la part des acheteurs de moins de 30 ans a diminué de 8% en 2021, rapporte l’étude. Elle s’élève à 15,9% des clients du réseau Century 21. La proportion des retraités est, elle, en hausse depuis 5 ans pour atteindre 8,3% des acheteurs.

« Le niveau des prix à Paris écarte les plus modestes du marché », explique sur BFM Business, Laurent Vimont, président de Century 21. « Les employés et les ouvriers voient leur part baisser de 4% en 2021, alors qu’elle avait déjà reculé de 6% en 2020 par rapport à 2019. En revanche, les cadres moyens augmentent de 2% et les cadres supérieurs de 2,5% », ajoute-t-il. Ainsi, au total, la part des employés et des ouvriers acheteurs est de 4,3% sur le réseau. Celle des commerçants et artisans est de 3,6%.