Se connecter S’abonner

Immobilier : une hausse des prix spectaculaire sur la côte ouest en 2021

De la Bretagne au Pays basque, en Normandie, mais aussi dans le Calvados, les prix ont fortement augmenté.

Immobilier
Crédit : iStock.

A l’exception de Paris et la Creuse, les prix de l’immobilier dans l’ancien ont augmenté dans tous les départements français. Parmi eux, les départements de la façade atlantique se démarquent, avec une hausse spectaculaire des tarifs, souligne une étude de la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim), publiée jeudi 13 janvier, dans Les Echos. En cause ? Les conséquences de la pandémie de Covid-19 et les changements de vie qu’elle a entraînés chez les Français. 

Ainsi, fin novembre 2021, tous les départements de l’ouest, de la Bretagne au Pays basque, sauf en Gironde, ont vu leurs prix augmenter de plus de 10%. Un pourcentage équivalent en Normandie mais aussi dans le Calvados. Par ailleurs, dans 59 départements de l’Hexagone, les prix ont rencontré des hausses comprises entre 5% et 10%. Dans 24 autres départements français, des progressions de prix entre 1% et 5% ont été enregistrées. 

Modification de la demande

Comme le rapporte Les Echos, dans de nombreuses villes côtières, les prix ont flambé. La ville de Brest enregistre, par exemple, une hausse de 18,4%. Cette hausse est de 14% à La Rochelle et de 12,2% au Havre. Dans les terres, certaines villes ont aussi vu leurs prix s’envoler. A Nancy, ils ont augmenté de 13,4%, à Orléans de 13,2%, à Angers de 12,7%, à Metz de 12,1%, à Reims de 11,9%, à Strasbourg de 11,2% et à Tours de 10,3%. 

Les villes moyennes de la moitié nord du pays sont aussi particulièrement attractives, relève la Fnaim. Avec la crise sanitaire, la demande des acquéreurs n’est plus la même. Ainsi, dans la capitale les prix stagnent depuis la crise. Ils ont seulement augmenté de 0,9% entre mai 2020 et novembre 2021, alors qu’entre septembre 2018 et mars 2020, ils étaient en hausse de 12,8%.