Se connecter S’abonner

Immobilier : accalmie de l’activité en fin d’année 2021 en Ile-de-France

43.230 ventes de logements anciens ont été enregistrées en Ile-de-France de septembre à novembre 2021, selon les Notaires du Grand Paris.

immobilier
Crédit : iStock.

42.230. C’est le nombre de ventes de logements anciens qui ont été enregistrées en Ile-de-France, de septembre à novembre 2021, selon la note des Notaires du Grand Paris, jeudi 27 janvier. Un chiffre en recul de 14 % par rapport à la même période en 2020, qui bénéficiait d’un fort rattrapage de l’activité après le premier confinement. Dans le détail, concernant les appartements, ce chiffre est en baisse de 11 %. Pour les maisons, la baisse affichée est de 19 %. « Pour ces dernières, la comparaison par rapport à l’exceptionnelle fin d’année 2020, qui avait bénéficié d’un afflux de la demande, accentue le phénomène de baisse », expliquent les Notaires du Grand Paris. 

Cependant, si l’activité marque le pas, elle reste encore 9 % au-dessus des ventes moyennes calculées sur les dix dernières années de septembre à novembre. Ainsi, par rapport à la même période l’an dernier, les volumes de ventes sont encore historiquement élevés en septembre 2021, mais ils affichent un recul en octobre et novembre. D’après les premiers indicateurs des Notaires du Grand Paris, cette tendance moins dynamique se serait prolongée en décembre 2021.

Un bon niveau d’activité sur l’ensemble de l’année 2021

Pour autant, cela ne devrait pas empêcher un très bon niveau d’activité sur l’ensemble de l’année 2021 en Ile-de-France, en croissance par rapport à celui de l’année 2020. « Il pourrait même approcher, voire dépasser le record historique de 2019 », précise la note. Si les évolutions des volumes de ventes par secteur géographique et par type de logement sont contrastées, ces derniers sont globalement orientés à la baisse pour la période concernée. 

Ainsi, de septembre à novembre 2021, le marché parisien reste sur sa lancée. Les volumes de ventes y sont proches de ceux observés il y a un an sur la même période. En revanche, les ventes d’appartements ont davantage baissé en Petite Couronne (–17 %) qu’en Grande Couronne (–10 %). En ce qui concerne le marché de la maison, la baisse d’activité est plus forte en Grande Couronne (–21 %) qu’en Petite Couronne (–11 %), concluent les Notaires du Grand Paris.