Se connecter S’abonner

Immobilier : sur quelle île est-il plus avantageux d’acquérir une résidence secondaire ?

L’Île de Ré, Noirmoutier, Belle-Île-en-Mer, Oléron ou encore la Corse… Les prix de l’immobilier des cinq plus grandes îles bordant les côtes du littoral métropolitain ont été étudiés par Meilleurs Agents.

Immobilier
Crédit: iStock.

Acquérir une résidence secondaire sur une île, l’idée fait certainement rêver de nombreux particuliers. Mais quelle île choisir pour réaliser son projet immobilier à moindre coût ? L’île de Ré, Noirmoutier, Belle-Île-en-Mer, Oléron ou encore la Corse… Les prix de l’immobilier des cinq plus grandes îles bordant les côtes du littoral métropolitain ont été étudiés par Meilleurs Agents, rapporte Le Figaro

Et surprise… C’est sur l’île de Beauté que le pouvoir d’achat immobilier est le plus important. En effet, il est possible d’y acquérir un bien de 44 m2 pour 150.000 euros contre 20 m2 seulement à l’île de Ré. « On ne s’y attend pas forcément mais une partie de l’île, proche du littoral, est très touristique avec des prix élevés, de l’ordre de 4.000 euros le mètre carré, et une autre partie est moins touristique, la Haute-Corse, où le prix du mètre carré est de 2.800 euros. C’est cette hétérogénéité qui explique pourquoi cette île est la moins chère », souligne auprès du quotidien Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

L’île de Ré, la plus chère du littoral

A l’inverse, l’île de Ré, en Charente-Maritime, est la plus chère du littoral avec un prix moyen de 7.490 euros par mètre carré. « L’île étant plus petite, l’offre est plus rare donc l’immobilier est plus cher. Le taux de résidences secondaires est de 60%, on est sur un lieu très touristique. Seules 17.000 personnes y habitent en résidence principale alors qu’en Corse la part de résidences secondaires est de l’ordre de 40% », précise Barbara Castillo Rico. 

Enfin, sur l’île d’Oléron (Charente-Maritime), sur l’île de Noirmoutier (Vendée) ou à Belle-Île-en-Mer (Morbihan), « posséder une résidence secondaire se paie quasi aussi cher voire plus cher que dans la deuxième plus grande ville de France, Marseille », détaille l’étude. Ainsi, à Noirmoutier, le prix au mètre carré est de 4.671 euros ; à Belle-Île-en-Mer, il est de 4.356 euros par mètre carré et à Oléron de 3.566 euros par mètre carré. Sur ces îles, pour un budget de 150.000 euros, il est possible d’acquérir une résidence secondaire entre 20 et 44 m2.