Se connecter S’abonner

Immobilier : les prix ont augmenté un peu partout en France en 2021 (sauf à Paris)

Les prix des appartements comme des maisons ont bondi en 2021, selon Century 21.

assurance caution
Crédit : iStock.

Dans le résidentiel, les prix ont progressé tous segments confondus en 2021, selon les chiffres publiés ce lundi par Century 21. Côté appartements, ils ont progressé pour la septième année consécutive en 2021 : à 3328 euros le m² en 2014, ils ont atteint 3878 euros. Une tendance quasi identique pour les maisons, dont les prix sont passés de 1952 euros en 2015 à 2355 en 2021.

Le montant moyen d’une transaction a enregistré un nouveau record, à 267 524 euros pour les maisons et 227 897
euros en moyenne pour les appartements. Alors que les taux des crédits immobiliers étaient encore au plancher l’an passé, autour de 1% sur 20 ans, les ménages ont exploité « au maximum tous les leviers » qu’ils pouvaient, souligne le réseau : la durée moyenne d’emprunt a atteint des plus hauts, à 21,1 ans contre 21 ans en 2020.

La tendance dans la capitale s’est une nouvelle fois distinguée, mais cette fois-ci à la baisse. Les prix s’y sont contractés de 2,2 %, à 10 367 euros en moyenne. Et ce, après 5 année de hausse ininterrompue.

Investissement locatif a gardé la cote

L’investissement locatif a également continué sur sa lancée. D’après Century 21, la proportion des acquisitions destinées à ce type d’opération est en croissance continue depuis 2014. De 17,4 % il y a huit ans, elle représente désormais près d’un tiers (30,2 %) des transactions en France l’année écoulée. « Dans un contexte global d’incertitude sur les retraites et de manque de visibilité sur l’avenir, les Français voient dans la pierre une valeur refuge qu’ils consacrent, quand les placements boursiers peinent à rassurer compte tenu de leur instabilité« , analyse le réseau.

En outre, 61,7 % des acquisitions sont réalisées dans le cadre de l’achat d’une résidence principale. Mais leur part décroît au profit des résidences secondaires, qui elles augmentent de 6,1 % sur un an pour représenter 7 % de l’ensemble des transactions.