Emmanuel Macron vous incite à travailler plus pour payer moins d’impôts

Le chef de l’État a clairement annoncé sa volonté de « baisser les impôts pour un maximum de nos concitoyens, en particulier pour celles et ceux qui travaillent » lors de sa conférence de presse de ce jeudi 25 avril. Une baisse qui pourrait être de l’ordre de 300 euros pour un foyer. 

Le chef de l'État a annoncé sa volonté de "baisser les impôts pour (...) celles et ceux qui travaillent". Crédit : MMVA.

Emmanuel Macron souhaite vous faire travailler plus pour payer moins d’impôts. « Je ne veux pas de hausse d’impôts et je veux des baisses pour ceux qui travaillent en réduisant significativement l’impôt sur le revenu ». C’est le message fort qu’a tenu à affirmer le président de la République lors de sa conférence de presse organisée à l’issue du grand débat national ce jeudi 25 avril. Emmanuel Macron a estimé à environ cinq milliards d’euros cette baisse de l’impôt sur le revenu, qui rapporte plus de 75 milliards par an à l’État, soit environ 13%. Une baisse qui concernera les classes moyennes selon le président, et surtout celles qui sont en bas de barème. Selon Europe 1, elle pourrait être de l’ordre de 300 euros pour un foyer.

La nécessité de travailler davantage

La baisse du niveau d’imposition sur le revenu était un sujet prioritaire pour 18,8% des participants au grand débat national. Mais alors comment financer cette réduction de l’impôt ? « J’ai demandé au gouvernement de mettre en oeuvre cette baisse d’impôt en la finançant par la suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises, la nécessité de travailler davantage et des réductions de notre dépense publique », a détaillé Emmanuel Macron. Pas question de toucher par contre à celles des ménages ou des particuliers. Le chef de l’État a estimé cette baisse de l’impôt sur le revenu autour de « autour de cinq milliards » d’euros.

« Allonger la durée des cotisations et de laisser le libre choix »

Le chef de l’État a notamment évoqué comme piste de financement l’accroissement du temps de travail. « Travailler plus, ça peut se faire d’une autre manière, (comme) allonger la durée des cotisations et de laisser le libre choix », a assuré le chef de l’État. Une « option » qui « permet de dégager des économies pour réinvestir dans des baisses d’impôts » selon Emmanuel Macron sans pour autant toucher à l’âge légal de départ à la retraite.

À LIRE >>> Impôts 2019: où et quand bénéficier d’une aide gratuite pour remplir votre déclaration de revenus ?

Le chef de l’État souhaite « baisser les impôts pour un maximum de nos concitoyens, en particulier pour celles et ceux qui travaillent ». D’une manière générale, Emmanuel Macron a assuré avoir « déjà baissé significativement » les impôts « dans des proportions non négligeables durant ces deux premières années qui touchent nos concitoyens et les entreprises ». Il a notamment cité la suppression progressive de la taxe d’habitation ou la « la défiscalisation et désocialisation » des heures supplémentaires annoncées en décembre.

Sur le même thème

Impôts impôts sur le revenu

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique