Catégories : Impôts

C’est parti pour la mission de la Cour des comptes sur la fraude fiscale

Le Premier ministre Edouard Philippe a lancé jeudi la mission de la Cour des comptes sur la fraude fiscale, voulue par Emmanuel Macron, qui visera notamment à établir un chiffrage solide de cette « attaque insupportable contre le pacte républicain ».

Dans une lettre adressée à son premier président, l’ancien élu socialiste Didier Migaud, le chef du gouvernement précise que « l’objectif principal » de cette enquête est de « dresser un état des lieux de la fraude fiscale et de son montant en proposant un chiffrage » dont la méthode permettrait un suivi dans le temps, selon ce courrier dont l’AFP a obtenu copie.

A LIRE >>> Fraude fiscale: Darmanin nie une surveillance généralisée des réseaux sociaux, mais ils seront quand même scrutés

Le Premier ministre demande également à la Cour d’établir les « lacunes éventuelles » des outils et de l’organisation actuels de l’Etat contre la fraude fiscale, ainsi qu’un point sur la situation internationale et sur les nouvelles formes de fraude, de plus en plus sophistiquées. Le rapport devra lui être remis pour « début novembre », au moment des discussions du budget 2020.

Selon le syndicat Solidaires finances publiques, 80 à 100 milliards d’euros d’impôts, soit l’équivalent du déficit budgétaire français, échappent chaque année à l’Etat à cause de la fraude, un chiffre abondamment repris dans le débat politique et économique. Mais aucune estimation officielle n’existe pour corroborer cette fourchette, jugée surévaluée par Bercy.

Lutter contre « l’injustice fiscale »

« Il est clair qu’on manque d’un regard impartial et rigoureux sur ce sujet », confirme ainsi Matignon, en se félicitant que « quelqu’un d’autre que le gouvernement se penche sur cette question pour répondre à la suspicion exprimée durant le grand débat que l’on n’en fait pas assez » en matière de lutte contre la fraude fiscale. 

Lors de sa conférence de presse post-grand débat national fin avril, Emmanuel Macron avait annoncé un audit de la Cour des Comptes pour lutter contre « l’injustice fiscale » et s’était dit prêt à « aller plus loin » sur ce sujet, après de premières initiatives prises par l’exécutif et le Parlement dans la loi d’octobre 2018 (durcissement des sanctions, fin du +verrou de Bercy, nouveau service de police fiscale…).

« Il y a de bonnes chances que la Cour dise que l’on a déjà un arsenal assez robuste. Ca ne veut pas dire que l’on ne peut pas l’améliorer », fait-on valoir à Matignon.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Coronavirus : forte demande pour les prêts garantis par l’Etat

Selon le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, les banques sont mobilisées pour répondre aux demandes…

01/04/2020 18:02

Capgemini a enfin pris le contrôle total d’Altran

Capgemini a réussi, certes en deux temps, à prendre le contrôle total d’Altran. Le financement de l’opération est bouclé.

01/04/2020 18:01

Coronavirus : un plan d’urgence pour les entreprises exportatrices

Le gouvernement a mis en place un plan d’urgence pour venir en aide aux entreprises exportatrices confrontées à la chute…

01/04/2020 16:44

Prime Macron : un montant différent en fonction des conditions de travail

La ministre du travail Muriel Pénicaud a présenté une ordonnance en conseil des ministres ce mercredi 1er avril qui précise…

01/04/2020 15:47

Transport aérien : le remboursement des billets d’avion s’annonce difficile avec la crise

Les compagnies aériennes, confrontées à l’immobilisation au sol des avions, risquent de ne pas pouvoir rembourser les billets réservés pour…

01/04/2020 14:45

Les voyagistes reportent tous les départs prévus jusqu’au 15 mai

À l’issue d’une réunion de crise liée au Covid-19, les professionnels du tourisme ont décidé mardi 31 mars de reporter…

01/04/2020 12:24