Baisse de l’impôt sur le revenu: qui va en bénéficier et quelles économies espérer?

A l’Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la baisse du taux d’imposition de la première tranche. Il passera de 14 à 11%.

La grande majorité des contribuables sera touchée par cette mesure. Crédit: Istock

Parmi le bouquet d’annonces du Premier ministre, lors de son discours, une retient particulièrement l’attention : la baisse du taux d’imposition de la première tranche, qui passera de 14% à 11%. Edouard Philippe estime le gain moyen par foyer de 350 euros par an pour 12 millions de contribuables qui se situent dans cette tranche.

Du changement dans les tranches

Baisser uniquement les taux de la première tranche imposable aurait eu des répercussions sur les contribuables les plus aisés, explique Le Parisien. Par conséquent, les seuils d’entrée dans les tranches d’impôts ont été légèrement modifiés pour éviter cet effet collatéral. Ceux dont les revenus sont compris entre 9 965 euros et 25 405 euros se situent dans la première tranche. Si la borne d’entrée n’a pas changé, la borne de sortie, oui. Auparavant, la somme était de 27 519 euros.

La deuxième tranche à 30% correspond désormais aux revenus compris entre 25 406 euros et 72 643 euros (contre 27 520 à 73 779 euros auparavant). La troisième tranche débute à 72 644 contre 73 780 euros avant. La borne de sortie de la troisième tranche (156 244 euros) et donc la borne d’entrée dans la quatrième et dernière tranche ne sont pas modifiées.

Selon le ministère de l’Economie, sur 17 millions de foyers fiscaux, 16,8 millions vont bénéficier de la mesure, avec une baisse moyenne de 304 euros par an. Ce sont ceux de la première tranche désormais à 11% qui économiseront le plus, avec un gain moyen par foyer fiscal de 350 euros. Pour les tranches supérieures, le gain sera moins important, de l’ordre de 180 euros en moyenne pour ceux imposés à 30%. Par contre, les contribuables des deux dernières tranches ne seront pas touchés par ce nouveau barème.

A LIRE >>> Avis d’impôt sur le revenu 2019: à quelle date sera-t-il disponible ?

Extension de la décote

Pour une personne seule, ayant un revenu mensuel de 2 000 euros, le gain annuel devrait s’élever à 541 euros. Pour un couple avec deux enfants et 4 600 euros de revenus mensuels, le gain est estimé à 885 euros soit -31,9%. Des retraités ayant 3 000 euros de pensions par mois verront leur impôt baisser de 151 euros.

Aussi le gouvernement a décidé d’étendre la décote qui porte sur les bas revenus. Si le ticket d’entrée dans l’imposition se décroche avec 9 965 euros de revenus, dans les faits, il se situe plutôt vers 15 154 euros. Six millions de foyers ont profité de la décote en 2017. Ce système sera étendu aux douze millions de foyers taxés à 11%, souligne Bercy.

Sur le même thème

impôt sur le revenu Impôts prélèvement à la source

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique