Pourquoi la lutte contre la fraude fiscale a moins rapporté en 2018

La lutte contre la fraude fiscale a moins rapporté aux finances publiques l’an dernier, en raison notamment de l’amélioration des outils de contrôle et des échanges d’information au niveau international, selon le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin.

D’après Bercy, les droits et pénalités notifiés se sont élevés en 2018 à 15,2 milliards d’euros, hors effets du service de traitement des déclarations rectificatives (STDR), mis en place en 2013 pour favoriser la régularisation des évadés fiscaux.

A LIRE >>> Fraude fiscale: Darmanin nie une surveillance généralisée des réseaux sociaux, mais ils seront quand même scrutés

C’est 1,4 milliard de moins qu’en 2017 (16,6 milliards d’euros), a précisé le ministère, confirmant des chiffres publiés par Les Echos.

La baisse concerne également les « créances fiscales recouvrées », c’est-à-dire les sommes effectivement encaissées par l’administration fiscale, après éventuelle contestation des contribuables : ces dernières sont passées de 12,1 milliards en 2017 à 11,6 milliards d’euros l’an dernier.

Une baisse des recettes depuis trois ans

En intégrant les chiffres du STDR, qui a officiellement fermé ses portes au 31 décembre 2017, mais qui continue à rapporter de l’argent aux finances publiques, en raison des délais nécessaires pour traiter les dossiers déposés, le recouvrement est passé de 13,4 milliards en 2017 à 12,5 milliards en 2018.

« Depuis trois ans, il y a une baisse des recettes » fiscales, mais « c’est toujours compliqué de savoir ce qui se passe sur la fraude, parce qu’elle est cachée par définition », a commenté Gérald Darmanin, invité de l’émission « Territoires d’infos », sur Public Sénat.

Selon le ministre, la baisse des recouvrements s’explique en partie par l’amélioration de la lutte contre la fraude. « Depuis dix ans, on a beaucoup amélioré les échanges d’informations entre pays (…) Ca évite beaucoup ce qui se passait avant », à savoir de la « fraude fiscale caractérisée », a-t-il assuré.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

« L’or, dans un contexte de création monétaire débridée, va tirer profit de son statut d’actif réel »

Les cours des matières premières, et notamment ceux du pétrole, sont fortement chahutés en raison de la récession mondiale qui…

03/04/2020 17:51

Arrêt maladie : envoi des justificatifs par mail bientôt possible

Depuis le début du confinement, et parfois depuis bien avant, les demandes d’arrêt de travail ont explosé pour des milliers…

03/04/2020 17:38

Coronavirus : 3.000 agences immobilières pourraient disparaître selon la Fnaim

Le principal syndicat des professionnels de l’immobilier la Fnaim tire la sonnette d’alarme. Si le gouvernement ne revient pas sur…

03/04/2020 16:58

« Les besoins de la Nation sont assurés » selon le secrétaire d’État aux transports

« Il n’y a pas de pénurie en France » a assuré Jean-Baptiste Djebbari dans Ouest France. Le secrétaire d’État…

03/04/2020 16:23

Indépendants: nouveaux critères pour suspension de loyer et droit à une aide

Les travailleurs indépendants peuvent prétendre à une suspension du paiement de leur loyer et de leurs factures d’énergie s’ils correspondent…

03/04/2020 15:19

Le confinement permet de réaliser des économies

La majorité des Français (57 %) vit le confinement comme une parenthèse selon une étude de l’Observatoire Cetelem. Résultat, ils…

03/04/2020 13:18