On taxe plus les entreprises et les propriétaires en France que partout ailleurs dans le monde !

La France est championne du monde des taxes depuis 2016. On sait désormais grâce au rapport de l’OCDE publié ce jeudi 5 septembre nous révèle que ce sont les entreprises et les propriétaires qui sont les plus imposés.

Les sociétés de l’Hexagone sont soumises à un taux d’impôt sur les sociétés moyen de 32%. Crédit : iStock.

C’est une médaille d’or que beaucoup de Français auraient souhaité ne pas remporter. Depuis 2016, la France est championne du monde en titre de l’impôt puisque c’est le pays le plus taxé au monde avec 46,2% de prélèvements obligatoires contre 42% pour le Danemark. L’OCDE a publié un rapport ce jeudi 5 septembre sur les réformes fiscales menées sur l’année 2018 et dressé un bilan des acteurs qui sont les plus taxés. L’Opinion qui relaye cette étude note ainsi que la France est avec le Mexique, l’Argentine et la Slovaquie, l’un des rares pays où les prélèvements ont augmenté de plus de 3 points de PIB, 3,7 points exactement.

Les sociétés de l’Hexagone sont soumises à un taux d’impôt sur les sociétés moyen de 32%

Même si après la crise des « gilets jaunes » et l’exaspération fiscale de la population, Emmanuel Macron a promis 5 milliards de baisses de l’impôt sur le revenu l’an prochain, les entreprises et les propriétaires français restent les plus taxés au monde. En effet, les sociétés de l’Hexagone sont soumises à un taux d’impôt sur les sociétés moyen de 32%. Comme le précise le rapport de l’OCDE, c’est une facture de deux milliards d’euros que les entreprises devront régler dans le prochain budget. À titre de comparaison, en Europe, le Luxembourg et la Norvège ont réduit leur taux d’IS d’un point, respectivement à 17% et à 22%. En Suède, il est tombé à 21,4 % en 2019 et passera à 20,6 % en 2021.

À LIRE >>> Paye-t-on trop d’impôts en France ? Une très forte majorité de Français le pense

Autres champions du monde de l’imposition, les propriétaires immobiliers. La France est le pays où la pression fiscale sur les propriétaires, qui financent les collectivités locales, a le plus augmenté ces dernières années au côté de l’Argentine, de la Belgique ou des États-Unis. Malgré une première baisse de la taxe d’habitation, elle est encore de 4,4 points de PIB de recettes cette année, soit une facture de plus d’une centaine de milliards d’euros. Face à cette fiscalité accrue qui pèse sur les propriétaires, Emmanuel Macron a annoncé qu’il supprimerait la totalité de la taxe d’habitation d’ici 2023. Cela représentera une baisse d’un quart des recettes sur l’immobilier, soit environ 25 milliards d’euros.

Sur le même thème

impot propriétaire sociétés

Réactions et commentaires

Sur la même thématique