Impôt sur le revenu: il ne vous reste plus que quelques heures pour le régler

Les contribuables qui ont des impôts sur leurs revenus exceptionnels de 2018 à régler doivent se manifester tout prochainement, sous peine de pénalités.

2,8 millions de contribuables sont concernés. Crédit: Istock

Quand les douze coups de minuit sonneront il sera trop tard ! Il ne vous reste quelques heures pour payer votre impôt sur les revenus exceptionnels. Le ministère de l’Economie et des Finances a fixé à mercredi 18 septembre, 23h59, la date limite pour régler son dû au fisc. La semaine dernière, le ministère avait décidé d’accorder deux jours supplémentaires aux 2,8 millions de contribuables concernés, en précisant que déjà un million de personnes avaient réglé leur note.

A noter qu’il ne sert à rien de venir physiquement dans un centre des impôts si l’avis d’impôt dépasse les 300 euros, comme le rappelle le site Cbanque.com. En effet, au-delà de cette somme, il faut absolument payer en ligne, sur le site des impôts impots.gouv.fr ou via l’application en ligne impots.gouv. Par voie dématérialisée, le paiement peut se faire un peu plus tard : jusqu’au 21 septembre minuit. Si vous payez par chèque, ne pas oublier que le cachet de La Poste fait foi pour déterminer la date du paiement.

A LIRE >>> Impôts: la baisse sera de plus de 9 milliards d’euros en 2020 pour les ménages

Pénalité et remise gracieuse

Les 2,8 millions de contribuables concernés par cette date limite sont ceux qui ont déclaré des revenus exceptionnels (prime de départ à la retraite, prime de fin de contrat…), perçus en 2018. Les autres contribuables ont bénéficié de l’année blanche fiscale, en raison de la mise en place du prélèvement à la source. Elle a concerné neuf foyers fiscaux sur dix.

A LIRE >>> Impôt sur le revenu et prélèvement à la source: les prochaines échéances

Le contribuable qui paye après la date limite s’expose à une pénalité de 10% de l’impôt dû, explique le site service-public.fr. Elle s’applique « si vous n’avez pas payé votre impôt dans les 45 jours suivant la date de mise en recouvrement ». Egalement, « si vous avez des difficultés financières, vous pouvez demander un délai pour payer vos impôts. Si vous subissez une baisse de vos revenus salariaux (ou revenus de remplacement) de plus de 30 %, vous pouvez bénéficier du dispositif baisse brutale des revenus ». Une « remise gracieuse » peut être aussi accordée par le fisc si des problèmes financiers vous empêchent de payer vos impôts.

Sur le même thème

impôt sur le revenu Impôts prélèvement à la source

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique