Il sera bientôt possible d’aller prendre un café et payer dans la plus grande discrétion son impôt sur la fortune immobilière

Des buralistes transformés en percepteurs des impôts ? Ce sera le cas dans certains départements dès janvier prochain. Explications.

Les buralistes vont devenir collecteurs d’impôt pour le compte du Trésor. Crédit : Istock

C’est la grande annonce de l’été faite par le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin : les buralistes vont devenir collecteurs d’impôt pour le compte du Trésor.

A partir de janvier 2020, les contribuables pourront se présenter au bureau de tabac pour régler leurs impôts dans dix-huit départements en test, notamment ceux de l’Ile-de-France, le Calvados, l’Oise et le Vaucluse. Et le 1er juin 2020, ce système sera généralisé à toute la France.

A LIRE >>> Voici les services que vous pourrez payer chez votre buraliste dès l’été prochain

Selon le ministre, « il s’agit de rendre ce service plus accessible, grâce à un réseau plus étendu que celui de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) ». Il est vrai que les perceptions fermant les unes après les autres, il faut bien trouver des lieux où le contribuable s’acquittera de ses obligations fiscales.

Sans limite par carte bancaire

Le ministre s’adresse à tous ceux « qui veulent encore payer en liquide parce qu’ils sont âgés, qu’ils n’ont pas Internet ou qu’ils n’ont pas de compte bancaire ». Les paiements en liquide ne pourront excéder 300 euros mais il n’y aura aucune limite avec une carte bancaire (le communiqué de Bercy n’évoque pas les chèques). A priori, l’impôt sur le revenu étant prélevé à la source, cette facilité vise surtout les taxes foncières et d’habitation. Mais elle est en principe ouverte à tout type d’impôt.

On peut donc concevoir d’aller prendre un petit café et d’en profiter pour régler, dans la plus grande indiscrétion, son impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Reste à savoir comment procéder. Faudra-t-il prouver son identité ?  fournir son avis d’imposition ? Le buraliste aura-t-il accès à votre dossier fiscal ? Comment sera assuré le « secret fiscal » dans un lieu ouvert à tout public ?

Ces questions sans réponse seront certainement examinées dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances pour 2020 qui se tiendra à l’automne prochain.

Sur le même thème

impôt sur le revenu impôts locaux Impôts prélèvement à la source

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique