Taxe d’habitation: cette année, les Français paieront en moyenne 390 euros de moins

L’automne rime avec taxe d’habitation (ou presque). Cette année, pour 80% des foyers les plus modestes, une réduction de 65% sera appliquée, une dernière étape avant la suppression de cette taxe en 2020.

Pour les plus aisés, la suppression de la taxe d'habitation se fera progressivement de 2021 à 2023. Crédit: Istock

Il y a du courrier dans vos boîtes aux lettres (physiques ou électroniques via impots.gouv.fr) : en effet, la taxe d’habitation est envoyée à parti de mardi 1er octobre aux particuliers. Cette année, la réforme de cette taxe entre dans sa deuxième année, avant sa suppression totale en 2020. En effet, après avoir appliqué une réduction de 30% pour 80% des foyers les plus modestes, la réduction 2019 est de 65%, ce qui représente un gain de 390 euros en moyenne par foyer. La suppression totale de cette taxe en 2020 représentera un gain moyen de 600 euros par foyer. En ce qui concerne les 20% des foyers les plus aisés, la suppression se fera progressivement entre 2021 et 2023.

A LIRE >>> Taxe d’habitation: les collectivités locales toujours dans l’inquiétude

En fonction des revenus

Le gouvernement rappelle que la suppression de la taxe d’habitation ne concerne que celle due pour la résidence principale. Les contribuables seront toujours redevables de la contribution à l’audiovisuel public. Ceux qui sont soumis à la taxe d’habitation au titre d’une résidence secondaire ou qui paye une taxe sur les logements vacants resteront aussi redevables de ces impôts.

Pour profiter de cette réduction à 65% cette année, il faut remplir les conditions de ressources définies par Bercy. Ainsi, le revenu fiscal de référence pour être éligible ne doit pas dépasser les 27 432 euros si le foyer est composé d’une part, de 43 688 euros s’il y a deux parts, de 55 880 euros s’il y a trois parts et 61 976 euros s’il y a 3,5 parts. Les Finances publiques ont mis en ligne un simulateur pour connaître sa situation (disponible ici).

A LIRE >>> Ces mesures fiscales du budget 2020 qui vont avoir un impact direct sur vos finances

Jusqu’au 15 novembre pour payer (mais pas pour tout le monde)

Bercy indique que certains foyers qui étaient éligibles l’année dernière ne peuvent bénéficier de la réduction cette année : « Ainsi, environ 4 % des foyers bénéficiaires l’an dernier de la réforme n’en seront pas bénéficiaires cette année (ou seront bénéficiaires, mais avec un taux de dégrèvement inférieur, en raison du dégrèvement dégressif), soit environ 800 000 foyers. Inversement, un nombre équivalent de foyers, non bénéficiaires de la réforme l’an dernier, le seront cette année ».

La date limite de paiement de la taxe d’habitation est fixée au 15 novembre. Cependant, certains avis de recouvrement seront envoyés plus tard, en novembre. La date limite de paiement sera par conséquent fixée au 16 décembre dans ce cas. Les sommes supérieures à 300 euros doivent être payées en ligne, sur le site impots.gouv.fr ou par prélèvement. En dessous de 300 euros, les relèvements par TIP, chèque ou espèces sont encore acceptés, en plus du paiement en ligne ou à l’échéance.

Sur le même thème

Impôts suppression taxe d'habitation taxe d'habitation

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique