Catégories : IFI - ISF Impôts

IFI: pourquoi les dettes de la résidence principale ne sont déductibles qu’en partie

Sous l’empire de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), le redevable était autorisé à déduire la totalité de l’emprunt, sans limitation. Avec l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), la règle est moins favorable.

En effet, les dettes afférentes à la résidence principale (emprunt, taxe foncière à l’exclusion de la taxe d’habitation) sont déductibles dans la limite de sa valeur imposable, soit 70 % puisqu’elle bénéficie d’un abattement de 30 %.

A LIRE >>> Impôt sur la fortune immobilière (IFI) : quels biens immobiliers devez-vous déclarer ?

C’est la raison pour laquelle vous ne pouvez déduire que 70 % des sommes restant dues au 1er janvier de l’année d’imposition au titre d’un prêt classique.

Des calculs complexes avec un prêt in fine

Les choses se compliquent si vous avez contracté un prêt in fine (vous ne payez chaque mois que des intérêts, dont le montant est constant pendant toute la durée du crédit, le capital étant remboursé en une seule fois à l’échéance).

A LIRE >>> 100 000 euros à placer ? Voici comment développer le capital sans rassasier le fisc

Sous le régime de l’ISF, vous déduisiez la totalité des sommes exigibles au 1er janvier jusqu’au remboursement à terme. Désormais, la déduction est limitée à la somme des annuités théoriques restant à courir jusqu’au terme prévu. Elle se calcule selon la formule : montant total de l’emprunt – (montant total de l’emprunt x nombre d’années écoulées depuis le versement du prêt/ nombre d’années total de l’emprunt).

Si vous avez, par exemple, acheté votre habitation principale avec un prêt in fine en 2014 d’une durée de dix ans et d’un montant de 500 000 euros, vous avez déduit ces 500 000 euros pour l’ISF exigible jusqu’en 2017. En revanche, la dette déductible de l’IFI 2018 s’élevait à 300 000 euros (500 000 euros – 500 000 euros x 4/10). Pour 2019, elle ne sera plus que de 250 000 euros (500 000 euros – 500 000 euros x 5/10).

Robin Massonnaud

Partager
Publié par
Robin Massonnaud

Articles récents

SCPI en démembrement : valoriser ses placements sans la fiscalité ?

La pandémie en cours n’a pas freiné les ardeurs des Français vis-à-vis de la pierre-papier. En témoignent notamment les chiffres…

03/07/2020 18:48

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

03/07/2020 18:35

Le CAC 40 clôt en léger repli une semaine positive

La Bourse de Paris a repris son souffle après son bond de la veille. Le CAC 40 a cédé 0,84%…

03/07/2020 18:30

Solocal (ex-Pages Jaunes) recapitalisé massivement par ses principaux créanciers

L’éditeur des Pages jaunes a trouvé un accord de refinancement avec ses principaux créanciers qui s’appuie sur une augmentation de…

03/07/2020 16:21

SCPI : que doit-on attendre d’un gérant ?

Sur quels critères juge-t-on un gérant ? Comment choisir une SCPI ? Détails

03/07/2020 15:51

Plus de 750 millions d’euros ont été désinvestis du charbon par les assureurs en 2019

La place financière de Paris dresse un premier bilan de la finance verte et durable, un an après avoir pris…

03/07/2020 15:44