Catégories : Impôts

Evasion fiscale: la Suisse, le Panama ou les îles Caïmans participent à la traque des fraudeurs

La lutte contre la fraude fiscale ne cesse de s’intensifier. En dix ans, la coopération internationale pour lutter contre ces pratiques a fait naître de nouveaux outils. Parmi eux : l’échange automatique d’information mis en place en 2009. Ce dernier a sonné la fin du secret bancaire et ne cesse de prouver son efficacité.

Ainsi, en 2017 et 2018, l’administration française a reçu des informations sur plus de 3,5 millions de comptes bancaires détenus par des contribuables français, dans 67 Etats, expliquent Les Echos. Un chiffre en constante augmentation puisqu’en 2017, seuls un million de comptes étaient concernés par l’échange d’information.

Coopération dans 86 pays

Une situation qui s’explique notamment par le nombre de plus en plus important de pays qui participent aux échanges. Ils ont presque doublé entre 2017 et 2018, détaille Europe 1. D’après l’annexe du projet de loi finances 2020, 86 pays ont ainsi joué le jeu l’an dernier. Parmi eux, des terres historiques d’évasion fiscale, comme la Suisse ou le Luxembourg.

A LIRE >>> Impôts: l’intelligence artificielle a permis à l’État de récupérer des millions d’euros de fraude fiscale

Plus surprenant, plusieurs paradis fiscaux régulièrement pointés du doigt par la communauté internationale comme le Panama, les îles Caïman, Jersey ou Guernesey ont participé à ces échanges d’information. En revanche, 14 Etats ne jouent toujours pas le jeu pour des raisons techniques ou juridiques : la Russie, la Turquie, le Qatar, Israël ou encore les Îles Marshall, ou Antigua-et-Barbuda.

2 500 rapports sur des multinationales

Grâce à ces échanges, en 2018, la France a adressé 4 745 demandes en matière d’impôt direct, un chiffre en hausse de 30%. La plupart des dossiers ont été adressés à trois pays : le Luxembourg, la Suisse et le Royaume-Uni.

A LIRE >>> Fraude fiscale: le gouvernement souhaite pister les contribuables sur les réseaux sociaux

Par ailleurs, en deux ans, l’Hexagone a pu également consulter 2 500 rapports faisant état du chiffre d’affaires, des bénéfices et des impôts payés par les multinationales dans chaque pays d’implantation. Aucun chiffre n’a cependant été publié concernant d’éventuels redressements.  

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

La Bourse de Paris plombée par les craintes d’une résurgence du Covid-19

Le CAC 40 a enregistré aujourd’hui sa pire séance des trois derniers mois. Il a chuté de 3,74% pour retomber…

21/09/2020 18:49

Bourse : les actionnaires néerlandais d’Unilever votent pour la fin de la structure duale

Les actionnaires aux Pays-Bas du géant de l’agroalimentaire et des cosmétiques Unilever ont approuvé la fusion des entités néerlandaise et…

21/09/2020 17:39

Julien Ribes, fondateur de MySCPI.com : « L’année 2020 devrait être catastrophique pour de nombreux placements »

Dans quelle mesure les SCPI ont-elles absorbé le choc des reports ou suspensions de loyers ? Julien Ribes : Actuellement,…

21/09/2020 17:26

Les grandes banques mondiales malmenées en Bourse après une enquête sur le blanchiment

Selon les révélations d’un consortium de journalistes, les grandes banques mondiales auraient permis durant des années le blanchiment d’argent sale…

21/09/2020 17:03

Retraites : un bug prive des milliers de Français de l’étranger de leur pension

En raison d’un problème informatique à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), plusieurs milliers de Français de l’étranger n’auraient pas…

21/09/2020 16:50

Budget 2021 : le gouvernement envisage la suppression de 150 millions d’euros de petites taxes

Certaines taxes rapportent à peine plus d’argent à l’Etat qu’il n’en faut pour les recouvrir. Et parfois rien. Alors, le…

21/09/2020 15:45