Mieux Vivre Votre Argent

Exonéré de taxe d’habitation? Pensez à ajuster à la baisse vos mensualités

La majorité des 50 communes les plus peuplées n'ont augmenté la taxe foncière que de 0,40%, ce qui correspond à l'augmentation automatique des valeurs locatives. ©iStockPhoto

L’avis de taxe d’habitation sera envoyé en octobre 2020 aux contribuables. Pour éviter d’avancer trop d’argent et d’être remboursé seulement en fin d’année prochaine, dans le cas où vous êtes mensualisé, mieux vaut revoir à la baisse ce dont vous vous acquittez chaque mois, détaille Boursier.

Avant d’effectuer le changement, vérifiez néanmoins avec le simulateur mis à votre disposition sur le site des impôts que vous êtes bien concerné par l’exonération de taxe d’habitation dans l’année qui vient. Gardez bien en tête que l’évolution de votre revenu ou de la composition de votre foyer peut vous faire sortir du champ de la réforme.

Une démarche à effectuer en ligne

Cette formalité se fait sur le site impots.gouv.fr dans votre espace particulier. Cliquez sur la rubrique « Paiements » puis sur « Gérer mes contrats de prélèvements » avant de cochez le contrat de taxe d’habitation. Là, deux cas de figure s’offrent à vous en raison de la contribution à l’audiovisuel public, dont le paiement s’effectue en même temps que celui de la taxe d’habitation.

A LIRE >>> Redevance audiovisuelle: elle ne disparaîtra pas avec la taxe d’habitation en 2023, rappelle Franck Riester

Vous êtes redevable de la redevance télé et souhaitez garder la mensualisation pour ce paiement ? Il vous faudra alors indiquer le montant total anticipé (138 euros en métropole en 2020, rappelle le site Droit-finances) dans la case dédiée. Dans le cas inverse, si vous n’êtes pas redevable ou ne voulez pas garder la mensualisation pour cette contribution, vous avez la possibilité de résilier le prélèvement mensuel.

Une exonération par étapes

Rappelons que pour une grande partie des contribuables, ceux dont le revenu fiscal de référence 2018 ne dépasse par certains montants (détaillés sur le site des impôts), la taxe d’habitation a été réduite de 65% en 2019, après l’avoir été de 30% l’année précédente. L’année prochaine, pour cette catégorie de Français, elle ne sera plus qu’un lointain souvenir. Les autres, plus aisés, attendront encore trois ans, soit 2023, pour une exonération complète.

A LIRE >>> Impôts, taxe d’habitation: ce qui est prévu dans la loi de finances 2020

Boursier précise que « le dégrèvement est calculé en prenant en compte les taux votés par les collectivités. Ainsi, si votre collectivité a décidé d’une hausse du taux de taxe d’habitation en 2018 ou 2019, seule la part de taxe d’habitation calculée à partir du taux de 2017 sera dégrevée ».