Impôt à la source: soyez vigilant, dans quelques jours, vous ne pourrez plus corriger votre déclaration

A vos agendas ! Si vous devez apporter des modifications à votre déclaration de revenus en ligne effectuée au printemps, il ne vous reste que peu de temps pour le faire.

Avant la date butoir fixée par le ministère de l’Economie et des Finances, rendez-vous sur le site des impôts.

Passé le 17 décembre, vous ne pourrez plus intervenir et devrez effectuer une réclamation par e-mail ou par courrier, ce qui s’avère bien plus contraignant. Alors si vous avez noté une erreur ou un oubli, c’est le moment. La démarche à accomplir est simplissime, rappelle RTL.

A LIRE >>> Prélèvement à la source: l’année blanche 2018 a coûté cher à l’Etat

Avant la date butoir fixée par le ministère de l’Economie et des Finances, soit mardi minuit, rendez-vous sur le site impôt.gouv.fr et connectez-vous à votre espace particulier à l’aide de votre numéro de référence fiscal. Vous pourrez alors accéder au document que vous souhaitez modifier et pourrez le faire en cliquant sur « corriger ». L’ensemble de vos informations peuvent l’être : le montant des revenus, des charges, la contribution à l’audiovisuel public, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI)… Etcétéra. Il ne vous sera toutefois pas possible de changer des éléments relatifs à votre situation familiale, ni vos données bancaires. De même, vous ne pourrez pas modifier votre taux de prélèvement à la source.

Comment éviter les pénalités ?

Une fois vos révisions effectuées, un courriel de confirmation vous sera adressé par le fisc. Puis vous recevrez dans la foulée par courrier papier un avis d’impôt corrigé. Dans le cas où vous avez corrigé un montant à la baisse par rapport à la somme d’impôt dont vous vous êtes déjà acquitté, vous serez remboursé par le Trésor public, explique Capital.

A LIRE >>> Finalement, les Français jugent favorablement le prélèvement à la source

Inversement, si vous avez corrigé un montant à la hausse, il vous faudra verser un complément en faisant bien attention à la date limite de paiement, mentionnée sur votre nouvel avis. Si vous dépassez le délai, Bercy pourra vous réclamer des pénalités, soit 10% du montant de l’impôt à régler sous un mois.

Sur le même thème

Impôt sur le revenu Impôts prélèvement à la source

Réactions et commentaires

Sur la même thématique