Brigitte Macron sort de l’ombre pour lancer les « Pièces jaunes »

Après avoir choisi d’agir dans la discrétion depuis le début du quinquennat, Brigitte Macron va apparaître en pleine lumière médiatique pour lancer mercredi la nouvelle opération humanitaire Pièces jaunes, reprenant le flambeau de Bernadette Chirac.

L’épouse du chef de l’Etat est attendue à l’hôpital d’Orléans pour donner le coup d’envoi de la 31e collecte des Pièces Jaunes avec Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, parrain de l’opération.

Brigitte Macron étrennera ainsi publiquement son rôle de présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, que lui a transmis en juin 2019 Bernadette Chirac, démissionnaire pour raisons de santé. L’épouse de Jacques Chirac, décédé le 26 septembre, a été la figure indissociable des « Pièces jaunes » pendant un quart de siècle.

A LIRE >>>Ces défiscalisations qui interdisent certaines donations

Pour Brigitte Macron, le lancement de cette opération très médiatisée est une première depuis l’élection de son mari. Depuis mai 2017, elle a toujours pris soin de rester « hors de l’actualité » et de ne pas intervenir publiquement sur les questions politiques. Ses sorties de l’Elysée sont pour la plupart gardées confidentielles et son agenda est publié a posteriori. « Elle est plus à l’aise lorsqu’il n’y a pas de pression médiatique », explique un collaborateur.

En deux ans et demi, elle a pourtant multiplié les engagements dans le domaine social et de l’enfance, en particulier contre le harcèlement scolaire et sur internet, pour l’inclusion des personnes handicapées ou le soutien à la recherche sur le cancer pédiatrique. L’ancienne professeure de français au Lycée de la Providence d’Amiens, où elle a rencontré Emmanuel Macron, alors lycéen, donne également des cours à des jeunes sans formation. « Je suis dans la rue tous les jours, les gens me parlent (…) Je suis une courroie de transmission », a-t-elle expliqué dans une rare interview, accordée en juin à RTL.

« La politique est partout »

Interrogée pour savoir si elle avait un rôle politique, elle répond: « Bien sûr que non », même si la « politique est partout ». Sa popularité et son sens du contact sont pourtant un atout pour son mari, jugé souvent déconnecté de la vie quotidienne des Français.

Au fil des mois, elle a d’ailleurs fait à plusieurs reprises passer des messages, contre le harcèlement des femmes au début du mouvement #MeToo ou pour soutenir l’action du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. Elle a également plaidé pour la nomination d’un secrétaire d’Etat chargé de la Protection de l’enfance, Adrien Taquet.

A LIRE >>>Bercy favorable à un allègement de la fiscalité sur les donations, mais quand ça ira mieux

Au Centre Hospitalier régional (CHR) d’Orléans, Brigitte Macron et Didier Deschamps visiteront ensemble la maison des familles, subventionnée par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, ainsi que les services de pédiatrie et de néonatalogie.

Ils y appelleront les Français à apporter leurs pièces de monnaie pour améliorer les conditions d’accueil et de vie des enfants et adolescents hospitalisés. « Les enfants hospitalisés font preuve d’un courage incroyable. Ils méritent le respect et le soutien du plus grand nombre », a déclaré Didier Deschamps, cité par la Fondation.

La collecte se déroulera jusqu’au 15 février avec la mise à disposition de 2,3 millions de tirelires dans les bureaux de la Poste et des grandes surfaces.

En 31 ans, les Pièces Jaunes ont permis de collecter près de 98 millions d’euros et de financer plus de 8.900 projets, selon la Fondation, qui reçoit également des legs. Mais les dons ont diminué ces dernières années, à environ 1,5 million par an, avec le recul de l’utilisation de l’argent liquide et le retrait de Bernadette Chirac.

Pour inverser cette tendance, Brigitte Macron sera présente sur plusieurs médias, en particulier dans le 13H de TF1 mercredi puis à la fin d’un 20H la semaine prochaine, la chaîne étant partenaire de l’opération.

D’ici la mi-février, l’épouse du président se rendra dans des hôpitaux à Paris et Metz et accompagnera plus de 300 jeunes malades venus de toute la France à Eurodisney le 29 janvier.

Ces visites interviendront en pleine mobilisation des personnels hospitaliers pour réclamer davantage de moyens. Mais Brigitte Macron « a déjà souvent dialogué avec des soignants de leurs conditions de travail », souligne son entourage, comme lors d’un récent passage à l’hôpital de la Timone à Marseille.

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP
Mots-clés : défiscalisationdons

Articles récents

Le calendrier de l’impôt sur le revenu en 2020

Les dates clés pour déclarer et payer vos impôts sur les revenus.

23/02/2020 11:30

PEA : savoir s’y retrouver dans la jungle des prélèvements sociaux

Les gains ne sont pas nécessairement taxés à 17,2%. Tout dépend de l’âge du plan et du moment où on…

22/02/2020 13:15

Les contribuables se déclarent très satisfaits de l’administration fiscale

L’enquête annuelle réalisée par l’administration fiscale auprès de ses usagers révèle un niveau de satisfaction élevé.

21/02/2020 17:34

Placements: comment y voir clair dans les fonds durables

Les Français plébiscitent de plus en plus la finance "verte", mais chaque label suit des critères éthiques et responsables.

21/02/2020 16:00

Cartes de paiement pour ados: de nouvelles offres toujours plus pratiques

Les offres de cartes bancaires pour les ados se multiplient. Elles proposent des services de plus en plus pratiques.

21/02/2020 15:51

De nouvelles mesures pour réduire encore plus les frais d’incidents bancaires

S'il estime que les banques ont joué le jeu de la réduction des frais bancaires pour les plus précaires, le…

21/02/2020 14:19