Catégories : Immobilier Impôts

Airbnb, leboncoin: vos transactions de 2019 transmises au fisc ce mois-ci

L’administration fiscale va désormais pouvoir vérifier que vous n’avez rien « omis » lorsque vous déclarez vos revenus issus des plateformes d’intermédiation. En effet, chaque année les contribuables doivent déclarer les sommes perçues sur Airbnbou leboncoin au fisc. Mais pour la première fois cette année, les plateformes elles-mêmes vont devoir lui communiquer, par voie électronique, les revenus de leurs utilisateurs à qui elles enverront un récapitulatif.

Une déclaration qu’elles devront désormais faire chaque année. Le but : lutter contre la fraude. Cette obligation a été mise en place avec la loi du 23 octobre 2018. Elle concerne toutes les plateformes dites d’intermédiation utilisées pour la vente d’un bien ou la fourniture d’un service, rappelle BFMTV. Le document devra être envoyé avant le 31 janvier et mentionner le nombre d’opérations réalisées l’année précédente ainsi que le montant perçu.

Exceptions

Le site impôt.gouv.fr rappelle que cette déclaration concerne « les opérateurs de plateforme d’économie collaborative situés en France ou à l’étranger dont les utilisateurs (vendeurs, prestataires notamment) résident en France ou réalisent des ventes ou des prestations de service en France ».

A LIRE >>> Impôts, amendes, numéro d’enregistrement…7 choses à savoir avant de mettre en location sa résidence principale

Fait important, toutes les transactions réalisées en 2019 par ces plateformes ne sont pas concernées. Ainsi les sommes perçues via des activités de co-consommation comme le covoiturage ou la vente de voiture ou de mobilier d’occasion ne sont concernées par ces déclarations qu’à partir d’un certain montant et d’un certain nombre de transactions.

Liste noire

Les plateformes comme leboncoin ne devront donc envoyer de déclaration que pour les utilisateurs ayant touché plus de 3.000 euros dans l’année et ayant réalisé plus de 20 opérations.

A LIRE >>> Budget: quand vos impôts vont-ils baisser ?

Pour toutes les plateformes de location de voiture ou de logement, les déclarations seront en revanche faites dès le premier euro touché par le particulier. Les sociétés ne respectant pas l’obligation de déclaration à leurs utilisateurs et à l’administration pourront être condamnées à une amende égale à 5% des sommes non déclarées. Par ailleurs, elles pourront être inscrites sur la « liste noire » des plateformes qui ne coopèrent pas avec le fisc français. Une liste qui sera publiée sur le site impot.gouv.fr.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Tenté par une résidence à la montagne? Où investir pour pas très cher

Pour ceux qui apprécient le ski de fond, la randonnée, le VTT, les sources ... les Vosges, le Jura et…

27/02/2020 15:54

Assurance emprunteur: faire jouer la concurrence sera plus simple

La commission spéciale du Sénat a adopté un amendement qui renforce le droit au changement d'assurance emprunteur.

27/02/2020 15:48

Transmission : la réserve héréditaire et l’assurance vie sur la sellette

Annoncée discrètement par le président de la République, Emmanuel Macron, la réforme du droit des successions est bien en gestation.…

27/02/2020 15:41

Déjà près d’un milliard d’euros de pertes d’activité pour les entreprises françaises en raison du coronavirus

La publication des résultats annuels donne l’occasion aux entreprises de communiquer sur l’impact du Coronavirus sur leur activité. L’AFP a…

27/02/2020 14:40

Investissement locatif: Marseille, une ville attractive, ensoleillée mais… accessible!

Marseille cumule les atouts, dont celui du prix de l'immobilier, ce qui en fait une ville de prédilection pour les…

27/02/2020 13:59

Fiscalité de la transmission: le retour en grâce du contrat de capitalisation

L'administration fiscale vient de faire un cadeau aux héritiers des titulaires d'un contrat de capitalisation, comme l'a relevé le Revenu.…

27/02/2020 11:54