Baisse d’impôts 2020: où en profite-t-on le plus et pour quel montant?

Selon les départements, le nombre de ménages imposables qui bénéficient de la baisse d’impôt totale de 5 milliards d’euros cette année est plus où moins élevé. Découvrez les chiffres en détail ainsi que le montant moyen d’impôt que les contribuables concernés n’auront pas à payer.

Une toute petite poignée de départements s’affiche en revanche sous la barre des 90% de ménages imposables impactés par cette baisse d’impôt. Crédit: iStock.

Prévue dans la loi de finances pour 2020, la baisse d’impôt promise par Emmanuel Macron devient concrète dès ce début 2020 grâce au prélèvement à la source. On sait déjà qu’elle concerne 17 millions de ménages sur les 18,5 millions de foyers imposables que compte l’Hexagone. Et que, selon leur tranche d’imposition, le rabais fiscal sera plus ou moins important : par exemple de l’ordre de 350 € pour les contribuables de la première tranche et 125 € pour ceux de la deuxième. En tout, 92% des foyers français qui paient des impôts sur leurs revenus seront concernés.

A LIRE >>>Baisse d’impôt 2020: les premiers contribuables à en profiter sont les retraités

A l’occasion de la présentation du bilan de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l’impôt, la Direction générale des finances publiques a dévoilé un tableau éclairant (à consulter ci-dessous). Département par département, il permet de savoir quelle est la part de foyers imposables qui vont en bénéficier et surtout, dans quelles proportions.

Les Hauts-savoyards parmi les moins concernés

Dans quels départements les contribuables profitent le plus de la mesure ? Dans le duo de tête figurent la Seine-et-Marne et la Seine-Saint-Denis avec 95% de ménages imposables qui sont concernés. Les premiers bénéficient d’un gain moyen de 321 euros et les seconds de 294 euros.

Suit une quinzaine de départements, dont le Cher, la Corrèze, le Doubs, l’Eure, le Gers, le Loiret, la Lozère… où 94% des foyers qui paient des impôts en règleront moins cette année. Ici, le gain de pouvoir d’achat induit par cette baisse d’impôt s’échelonne de 296 euros à 312 euros en moyenne.

A LIRE >>> Impôts: les prochains chantiers du prélèvement à la source

Dans le plus grand nombre de départements, 58 exactement, le nombre de foyers fiscaux imposables visés par la mesure est de 93%. Des Alpes-Maritimes aux Landes, en passant par la Loire-Atlantique, le Gard ou la Manche, l’économie d’impôt escomptée tourne là aussi autour des 300 euros en moyenne.

Une toute petite poignée de départements s’affiche en revanche sous la barre des 90% de ménages imposables impactés par cette baisse d’impôt. C’est le cas outre-mer, en Guadeloupe, en Martinique, à Mayotte et en Guyane (89%), mais aussi à Paris et dans l’Ain (88%). Mais sans égaler la Haute-Savoie où l’on compte « seulement » 80% de contribuables bénéficiaires.  

Sur le même thème

Impôt sur le revenu Prélèvement à la source impôt

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique