Impôts: le dédommagement versé aux aidants familiaux est exonéré

Depuis 2019, l’indemnité perçue par ceux qui aident un proche au quotidien n’est pas imposable, à condition que ce soit à titre non professionnel.

Cette exemption s’applique aux montants perçus depuis le 1er janvier 2019. Crédit: iStock.

Les aidants, comme on les appelle, s’occupent au quotidien d’un proche trop âgé, malade ou atteint d’un handicap. En fonction du degré d’autonomie du proche qu’ils soutiennent, leur engagement est plus ou moins important. Il passe par la réalisation de tâches ménagères, de démarches administratives voire de soins… Lorsque les conditions pour salarier un proche aidant ne sont pas réunies l’aide financière de la Prestation compensation handicap (PCH) peut en partie le dédommager. Depuis 2019, elle n’est pas imposable, rappelle Le Figaro.

Cette exemption s’applique aux montants perçus depuis le 1er janvier 2019. Elle a été décidée afin de simplifier le quotidien des aidants, dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2020. Mais elle ne vaut que pour le revenu perçu à titre de dédommagement d’aidant non professionnel. Les revenus tirés d’un emploi auprès d’une personne en état de dépendance restent quant à eux imposables.

3,94 euros ou 5,91 euros

Le montant de l’indemnité est calculé sur la base de 50% du Smic horaire net, soit, pour 2020, 3,94 euros de l’heure. Mais, parfois, certains aidants sont contraints de réduire leur activité professionnelle, voire de l’abandonner afin de prendre soin de leur proche. Dans ce cas le montant de l’indemnité est fixé à 5,91 euros.

A LIRE >> Arnaque: les impôts ne vous rembourseront pas 500 euros

En raison du vieillissement de la population, notamment, les aidants sont de plus en plus nombreux. En 2017, la France en dénombrait 11 millions, selon le baromètre du mois de septembre de la Fondation April-BVA. 

Sur le même thème

Déclaration de revenus Impôts

Réactions et commentaires

Sur la même thématique