Se connecter S’abonner

Impôts: attention, une piscine peut faire grimper vos impôts locaux!

Face aux étés de plus en plus chauds, la tentation d’installer une piscine peut-être grande. Alors, autant avoir toutes les cartes en main avant de concrétiser cette envie susceptible d’avoir un impact sur vos impôts locaux.

Une piscine donne de la valeur à votre habitation. Et quand elle en prend, vos impôts locaux peuvent s’envoler. Dans le cas d’une piscine, plusieurs critères sont pris en compte, rappelle Le Figaro. L’impôt local est, en effet, calculé à partir de la valeur locative cadastrale d’un bien.

Pour avoir des répercussions sur votre taxe foncière ou votre taxe d’habitation (certains foyers en payeront une sur leur résidence principale jusqu’en 2023), la piscine doit être fixée au sol de telle manière à ce qu’elle ne puisse pas être déplacée sans être endommagée. De ce fait, même une piscine en kit peut être concernée. Tout dépendra de la manière dont elle a été installée.

Dix mètres carrés

La taille du bassin est également prise en compte. Dès lors que sa surface dépasse les 10 m², la piscine aura une influence sur le montant de vos impôts locaux. Mais avant de débuter la construction, il est nécessaire de faire une déclaration de travaux en mairie. Plus tard, quand tout sera terminé, il faudra déclarer le nouvel équipement au bureau du cadastre du service des impôts auquel votre logement est rattaché. Vous disposez d’un délai de 90 jours pour vous mettre en règle.

A LIRE >> Abris de jardin: la taxe d’aménagement va augmenter cette année

A ce moment-là, vous devrez vous acquitter de la taxe d’aménagement à laquelle la construction d’une piscine est soumise. Elle est calculée à partir d’un taux communal défini chaque année par la mairie et d’un taux départemental et son montant augmente en même temps que la superficie de votre piscine. Et bonne nouvelle, cette taxe n’est à payer qu’une seule fois. 

Une exonération

Enfin, si votre piscine est imposable, vous pouvez toutefois bénéficier d’une exonération temporaire de taxe foncière. Pour en profiter, il est nécessaire de déclarer un changement de consistance ou d’affectation des propriétés bâties et des propriétés non bâties, à l’aide du formulaire 6704 IL. Mais attention, la durée de l’exonération n’excédera pas deux ans.