Se connecter S’abonner

Impôts : Xavier Bertrand demande à l’État la possibilité d’exonérer les entreprises qui s’installent dans les régions

Le président des Hauts-de-France voudrait pouvoir alléger la fiscalité des petites, grandes et très grandes entreprises qui choisissent de s’implanter dans sa région.
Xavier Bertrand, President of Hauts-de-France Region. The newspaper Le Monde and the Cercle des Economistes organized a morning of reflections and exchanges at the Cite de l’Architecture et du Patrimoine in Paris, on March 6, 2020, to reflect on the theme: how to reconcile France with its territories. Session 1, led by Philippe Escande of Le Monde, with the guests: Hippolyte d’Albis, Member of the Cercle des Economistes, Xavier Bertrand, President of Hauts-de-France Region, Claire Hedon, President of ATD Quart Monde Philippe Martin, Member of the Cercle des Economistes, Philippe Wahl, Chairman and CEO of La Poste Group discussed: Has the state abandoned the territories. Paris, FRANCE – 06/03/2020//04HARSIN_CONFERENCEFRANCETERRITOIRES010/2003061452/Credit:ISA HARSIN/SIPA/2003061459

Le gouvernement l’a répété à de nombreuses reprises : le choc économique qui suit la crise sanitaire sera très important. Le ministre de l’Économie s’attend ainsi à 800 000 chômeurs supplémentaires dans les prochains mois ainsi qu’à une récession du PIB de 11% en 2020. Pour répondre à cette crise économique d’une ampleur historique, Xavier Bertrand, le président ex-LR des Hauts-de-France, a une proposition : exonérer les entreprises qui s’installent en région. 

« Pouvoir utiliser l’argent de nos régions comme bon nous semble »

Mardi 30 juin, l’élu a présenté son plan de relance économique en séance plénière au Conseil régional. « Je propose à l’Etat une mesure qui ne lui coûte rien : nous donner la possibilité de disposer de la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises) librement. Je veux pouvoir mettre en place des exonérations fiscales pendant cinq ou dix ans pour les entreprises qui s’implantent », précise-t-il. 

Affirmant que sa priorité est la réindustrialisation plutôt que la relocalisation, Xavier Bertrand lance un message au gouvernement : « je ne vous demande pas votre argent, je vous demande juste la liberté de pouvoir utiliser l’argent de nos régions comme bon nous semble ». Cette exonération concernerait donc les entreprises nouvellement établies dans la région. « Sur les nouvelles implantations, là où nous ne perdons pas ce que nous n’avons pas encore, je suis prêt à ce que l’on fasse des exonérations importantes », ajoute-t-il. 

A LIRE >> Coronavirus: vers un allègement des règles sanitaires dans les entreprises

« Atténuer le choc » 

« Les grands plans stratégiques sont, la plupart du temps, pour les très grandes entreprises, mais les sous-traitants ne sont pas logés à la même enseigne », explique le président de la région. Pour Xavier Bertrand, cette mesure doit concerner les entreprises de toutes les tailles, « du grand groupe qui est installé dans la région jusqu’au sous-traitant, qui peut être une TPE, une PME, voire l’artisan qui va travailleur pour eux », détaille l’élu. L’objectif est, selon le président des Hauts-de-France, d’ « atténuer le choc » et d’être « capable de rebondir ».