Impôts: Bruno Le Maire assure qu’il n’y aura aucune augmentation

Le ministre de l’Économie et des Finances s’est exprimé au micro de RTL, lundi 24 août. 
 
« Nous n’avons pas attendu pour répondre à l’urgence économique, nous avons frappé vite, frappé fort, fait le maximum », certifie Bruno Le Maire. Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1903201500

« Il y a un principe absolu : nous n’augmenterons aucun impôt », affirme Bruno Le Maire, lundi 24 août, sur RTL. Quelques jours auparavant, le gouvernement avait décalé d’une semaine la présentation de son plan de relance économique, initialement prévue le 25 août. En attendant le détail des mesures, c’est le ministre de l’Économie qui s’est chargé de distiller des éléments et de rassurer les Français. « Nous garantirons les baisses d’impôts qui ont été promises », atteste Bruno Le Maire.

Suppression de la taxe d’habitation pour tous d’ici 2023

Ainsi, le locataire de Bercy confirme la suppression de la taxe d’habitation « pour tous les Français d’ici 2023 dans le calendrier qui était promis. » Avant même de mettre en œuvre les mesures du plan de relance, le ministre a tenu à défendre l’action du gouvernement pendant la crise sanitaire. « Nous n’avons pas attendu pour répondre à l’urgence économique, nous avons frappé vite, frappé fort, fait le maximum », certifie-t-il.

Bruno Le Maire lance ainsi un message aux chefs d’entreprise et leur demande d’embaucher des jeunes, en utilisant la prime de 4 000 euros annuelle pour l’emploi d’un actif de moins de 26 ans. « Allez-y », encourage-t-il. Le ministre évoque également la diminution de l’impôt sur les sociétés, qui sera abaissé à 25% en 2022. « Cet engagement sera tenu », assure-t-il. Les impôts de production sur les entreprises seront également baissés à partir du 1er janvier 2021, à hauteur de 10 milliards d’euros « pour qu’elles créent des emplois et pour que nous réussissions la relocalisation industrielle ».

A LIRE >> Taxe foncière: elle reste due, même lorsqu’un immeuble est délabré

Bruno Le Maire compte sur l’épargne des Français

Le ministre de l’Économie s’est également adressé aux entreprises qui ont bénéficié de prêts garantis par l’État, à un taux de 0,25%. Pour celles qui, dans l’incapacité de rembourser, souhaitent prolonger leur prêt, il garantit « que le taux restera attractif ». Bruno Le Maire compte également sur les 100 milliards d’euros épargnés par les Français pendant la crise. « Ce que je souhaite, c’est que les Français puissent dépenser cet argent pour relancer l’économie et que les entreprises puissent participer à la relance », conclut-il.

Sur le même thème

corona Economie Entreprises Impôt sur le revenu Impôts

Réactions et commentaires

Sur la même thématique