Se connecter S’abonner

Prêts entre particuliers : le seuil de déclaration au fisc passe à 5.000 €

Les prêts entre particuliers doivent désormais être communiqués aux services des impôts au-delà de ce seuil, qui n'était que de 760 euros jusqu'à présent.

Attention à ne pas omettre d’avertir le fisc si vous avez prêté de l’argent, ou emprunté auprès d’un autre particulier. L’opération doit en effet, en principe, être déclarée auprès des services des impôts. Mais le seuil de déclaration, qui était jusqu’alors de 760 euros, passe à 5 000 euros.

Un arrêté pris le 23 septembre dernier a en effet relevé ce montant, qui n’avait été actualisé que lors de sa conversion du franc en euro, et n’était plus adapté aujourd’hui. La mesure est ainsi destinée à alléger les obligations déclaratives des particuliers et des professionnels.

Date, montant, conditions du prêt, informations du prêteur et de l’emprunteur

Attention, le seuil de 5 000 euros représente le montant total du ou des prêts sur l’année, précise le site du Service public. Au cas où le montant emprunté excède ce seuil, tout contrat de prêt, même lorsqu’il n’est que verbal, doit être déclaré au fisc.

A LIRE >>> Assurance emprunteur : l’Assemblée vote la résiliation à tout moment

Comment procéder ? Il s’agit de remplir le formulaire n°2062 en complétant la date, le montant et les conditions du prêt ainsi que le nom et l’adresse du prêteur et de l’emprunteur. Attention, ce formulaire est à joindre à la déclaration de revenus.