Se connecter S’abonner

Impôts 2021 : dates limites, pension, revenus fonciers… tout ce qu’il faut savoir pour votre déclaration

La campagne de déclaration des impôts est désormais ouverte ! Découvrez ci-dessous comment la remplir et la renvoyer.

impôts
Crédit : iStock.

Si ce n’est déjà fait, vous allez devoir vous atteler à votre déclaration d’impôts. La campagne a débuté le 8 avril. Pour ceux dont les revenus se cantonnent à leur salaire ou pension de retraite, l’exercice consistera en une simple vérification et validation de la feuille préremplie par l’administration. Pour d’autres, qui versent ou reçoivent une pension alimentaire, dispose de revenus fonciers, etc. la tâche pourra s’avérer plus ardue. Heureusement, vous avez encore du temps devant vous. Si vous optez pour la déclaration papier, vous avez jusqu’au 20 mai. Sinon, tout dépendra de votre lieu de résidence. Si vous habitez dans les départements de 1 à 19, vous aurez jusqu’au 26 mai minuit pour valider votre déclaration en ligne. Ce délai court jusqu’au 1er juin à minuit pour les départements de 20 à 54 et jusqu’au 8 juin à minuit pour tous les autres départements. 

Les revenus fonciers

De quoi vous laisser le temps de compléter toutes les cases sur lesquelles le fisc n’a pas la main. Pour les bailleurs percevant des revenus de la location de biens immobiliers nus, plusieurs régimes d’imposition sont possibles. Quand il n’opte pas pour le micro-foncier, le propriétaire-bailleur doit remplir la déclaration spécifique 2044 normale ou spéciale. Puis les résultats nets fonciers sont à reporter dans le formulaire 2042 normal ou complémentaire. Voilà comment faire votre choix.

Une case cochée par défaut

Si vous disposez de revenus immobiliers, soyez particulièrement vigilants. Cette année, l’administration fiscale a précoché la case 2OP, sur les déclarations des contribuables qui avaient opté l’an dernier pour le dispositif de l’imposition au barème progressif plutôt que celui du prélèvement forfaitaire unique (PFU). Le second permet d’opter pour un taux fixe de 30% (12,8% au titre du prélèvement forfaitaire unique (PFU) et 17,2% de prélèvements sociaux). Pour vous aider à faire le choix le plus avantageux, Bercy vous prodiguera ses conseils sur l’écran de Résumé-Signature, à côté du montant de l’impôt. Celui-ci figure à la fin de votre déclaration.

Attacher ou détacher fiscalement votre enfant majeur

Au moment de déclarer vos impôts, deux options s’offrent à vous si vous avez un enfant qui était âgé de moins de 21 ans au 1er janvier 2020 ou qui avait moins de 25 ans et poursuivait des études : le détachement ou le rattachement. Le détachement est un choix par défaut, toute personne majeure devant par principe effectuer sa déclaration. Mais les parents qui aident financièrement leur enfant peuvent bénéficier d’une déduction. Vous pouvez aussi maintenir l’enfant dans le foyer fiscal. Dans ce cas, vous devrez déclarer ses revenus éventuels avec les vôtres. En retour, vous bénéficierez d’une demi-part supplémentaire, voire une part entière si vous rattachez au moins trois enfants majeurs. Un simulateur devrait vous aider à faire votre choix au moment de déclarer vis impôts.