Se connecter S’abonner

Entreprises : la promesse de baisser l’impôt sur les sociétés sera tenue

Le taux d’impôt sur les sociétés passera bien à 25% en 2022 selon Franck Riester, ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité.

créations d'entreprises
Crédit : iStock.

Les promesses faites en 2017 par le gouvernement concernant la fiscalité des entreprises seront tenues. C’est Franck Riester qui l’a affirmé sur BFM TV lundi 19 avril : le ministre délégué chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité a affirmé à l’antenne que « l’engagement pris de baisser l’impôt sur les sociétés (IS) jusqu’à 25% en 2022 sera tenu ». Le taux de l’IS était de 33% en 2017. Par ailleurs, il a critiqué l’impôt de production, « typiquement français et contreproductif » selon lui, car « on taxe des investissements avant même qu’ils créent de la valeur ajoutée ». Ainsi, cet impôt doit continuer à baisser, car les 70 milliards déboursés nuisent à la compétitivité des entreprises françaises pour le ministre.

« On baisse de 10 (milliards d’euros) cette année et de 10 (milliards) l’année prochaine », a affirmé Franck Riester. Le ministre chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité affirme que les entreprises s’aperçoivent en faisant leurs calculs que cela se traduit par une baisse très significative de leurs impôts de production. Il s’agit pour le gouvernement de faire de la France un pays compétitif et attractif d’un point de vue fiscal.

La France attire toujours les investisseurs

Une attractivité qui se porte bien, selon une enquête : aux yeux des investisseurs étrangers, elle se maintient à un niveau élevé cette année, selon le Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France (CNCCEF) et Eurogroup Consulting. En effet, la note de la France est de 63 points sur une base 100, précise BFM TV, perdant un peu plus d’un point par rapport à 2020.