Se connecter S’abonner

Economie : les Français favorables à la baisse des prélèvements sur les ménages

Le grand public privilégie la baisse des prélèvements sur les ménages et l’accord d‘avantages aux entreprises productrices en France pour améliorer la situation économique.

français
Crédit: iStock.

Les Français ont des idées précises quant aux mesures à adopter pour relever la situation économique du pays. Ils sont 42% à prôner une baisse importante des prélèvements sur les ménages, selon le Baromètre des décideurs mené par Viavoice pour Le Figaro, BFM Business et HEC Paris, publié lundi 3 mai. De plus, ils sont 41% à penser qu’il faut accorder des avantages aux entreprises qui produisent en France pour redresser l’économie. « C’est la confirmation d’une réhabilitation toujours aussi importante de la souveraineté économique, plaidant ainsi pour une production plus locale et une consommation plus nationale », précise au Figaro François Miquet-Marty, le président de Viavoice.

Ensuite, les Français qui ont répondu à ce baromètre estiment à 31% qu’il faut des mesures d’aides spécifiques pour l’emploi des jeunes, et ils sont 30% à privilégier la hausse du Smic et des minimas sociaux. Il s’agit donc de décisions pour maintenir le pouvoir d’achat qui n’a pourtant pas baissé depuis le début de la crise, selon le quotidien. Selon le consultant opinion de Viavoice, Stewart Chau, « la relance économique semble corrélée, pour les décideurs et les Français, à une relance de la consommation ».

La poursuite de la campagne vaccinale jugée indispensable

Les Français ne montreraient toutefois pas une volonté de consommer plus, seulement 7% d’entre eux dans le précédent baromètre en février. Ils préféraient alors épargner. Ils sont tout de même 41% à faire confiance aux consommateurs et à la dépense des ménages pour améliorer la situation économique de la France, 23% à privilégier les entreprises et l’innovation et seulement 16% à avoir confiance en l’Etat et les pouvoirs publics.

Par ailleurs, le grand public estime que les mesures doivent aussi cibler les entreprises : 26% veulent une simplification des règles, 25% souhaitent des campagnes d’incitation à acheter français, 24% veulent des mesures d’aides pour les TPE et les PME et autant privilégient une baisse importante des prélèvements sur les entreprises. D’autre part, ils sont 40% à estimer « indispensable » la poursuite de la campagne vaccinale contre le Covid-19 et 18% à la trouver « très utile » pour la reprise économique. L’étude a été réalisée du 20 au 24 avril.