Se connecter S’abonner

Impôts : un incident informatique oblige des Français à refaire leur déclaration

Les montants versés par l’Assurance Maladie n’ont pas été pris en compte dans les déclarations d’impôts préremplies de certains Français, les obligeant à revoir leur copie.

impôts
Crédit : iStock.

De nombreux contribuables vont devoir revoir leur déclaration fiscale. En cause ? Un incident informatique qui a empêché la transmission automatique des données des prestations imposables des assurés sur les déclarations préremplies des revenus 2020. Les Français ayant été en arrêt maladie, en congé maternité ou paternité, ou ceux victimes d’un accident du travail ou ayant perçu une pension d’invalidité sont concernés, comme le rapporte Ouest-France.  

Depuis le 14 mai dernier, l’Assurance maladie envoie des milliers de courriers, SMS et mails aux contribuables touchés par ce bug informatique. « A la suite d’un incident informatique national, la transmission des données des prestations imposables des assurés (arrêt maladie, congé maternité/paternité, accident du travail ou pension d’invalidité) n’a pas été automatiquement reportée sur les déclarations préremplies des revenus 2020, produites par l’administration fiscale », a confirmé à Ouest-France la porte-parole de la Caisse primaire d’Assurance maladie. Pour l’heure, les foyers impactés se situent principalement en Bretagne mais la CPAM affirme que le bug était « national ».  

400.000 Français concernés 

Au total, ce sont près de 400.000 Français, qui vont donc devoir renseigner en ligne ces indemnités dans leur déclaration. C’est le cas de 132.279 foyers dans le département de l’Ille-et-Vilaine et 397.119 à l’échelle de la région Bretagne, selon le quotidien. Pour certains, les corrections à apporter sont une mauvaise surprise car ils risquent de payer plus d’impôts.  

Afin de procéder aux modifications, les contribuables doivent se rendre dans leur espace personnel sur le portail impots.gouv.fr avant de cliquer sur « accéder à ma déclaration en ligne ». Ils devront ensuite corriger la déclaration préalablement effectuée. Selon Ouest-France, les services des impôts souhaitent rassurer les Français. Tous les foyers concernés par l’incident informatique pourront modifier leur déclaration lors de la réception de leur avis d’imposition à la fin de l’été. Le délai sera alors de trois mois.