Se connecter S’abonner

Chèque emploi service universel : des particuliers employeurs bénéficient de l’avance immédiate de leur crédit d’impôt

Désormais, les employeurs particuliers utilisant le Chèque emploi service universel (Cesu +) et installés dans le Nord et à Paris ont la possibilité de bénéficier de l’avance immédiate de leur crédit d’impôt.

Crédit d'impôt Cesu +

Un nouveau choix s’offre à certains particuliers employeurs utilisateurs de Chèque emploi service universel (Cesu +). Ceux domiciliés dans le Nord et à Paris peuvent dès maintenant bénéficier de l’avance immédiate de leur crédit d’impôt. S’ils optent pour cette possibilité,  l’avantage fiscal sera automatiquement déduit des sommes à payer pour l’emploi d’un salarié à domicile. Et ce tous les mois, indique Le Figaro, relayant une annonce de l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales (Urssaf).

Après une phase expérimentale concluante, elle a décidé d’étendre à tous les employeurs de ces deux départements la possibilité d’activer l’avance immédiate de leur crédit d’impôt pour l’emploi en direct d’un salarié à domicile. Elle ne concerne cependant pas les personnes âgées dépendantes ou les personnes handicapées, puisqu’elles reçoivent des aides départementales. Pour en bénéficier, il est nécessaire d’activer l’option en se connectant à votre compte personnel, sur le site cesu.urssaf.fr

Une extension du dispositif prévue en 2022

Une fois l’option activée par l’employeur, l’avantage fiscal sera directement déduit du montant à régler. Pour mémoire, il représente 50% des salaires et cotisations dus. Ne restera alors à l’employeur qu’à payer la moitié des sommes qu’il versait jusque-là. En lien avec le fisc, l’Urssaf prendra en compte le plafond de l’avantage fiscal. Les dépenses donnant droit au crédit d’impôt sont, en effet, limitées à une somme comprise entre 12.000 euros et 20.000 euros par an, selon les revenus des employeurs. Grâce à l’immédiateté, ces derniers sauront chaque mois le montant exact des aides dont ils ont déjà bénéficié et le montant restant pour l’année en cours.

Les employeurs particuliers des autres départements recourant au Cesu + devront, quant à eux, patienter encore un peu. La mesure pourrait être étendue au reste de la France au courant du premier semestre 2022. Il en va de même pour les particuliers qui recourent aux services d’une association ou d’une entreprise mandataire ou prestataire et les parents qui utilisent le service Pajemploi pour déclarer leur nounou. Eux aussi devront attendre.