Se connecter S’abonner

Taxe d’habitation 2021 : serez-vous exonérés ?

La taxe d’habitation, qui sera définitivement supprimée en 2023, doit encore être payée par 20% des ménages. Alors, qui est concerné ?

Taxe foncière taxe d'habitation impôts locaux
Crédit : Istock.

La réforme de la taxe d’habitation, qui doit mener à sa suppression pour tous en 2023, se poursuit. Cette année, seuls 20 % des ménages y seront encore assujettis et ils n’en paieront plus que 70%. Cet impôt, dû aussi bien par les propriétaires que les locataires d’un logement, dépend directement de votre revenu fiscal de référence. Il existe plusieurs moyens pour savoir si vous serez exonérés. Les impôts mettent à votre disposition un simulateur.

Ils précisent également le montant que votre revenu fiscal de référence (RFR) ne doit pas dépasser, selon la composition de votre foyer et le nombre de parts attribuées. Vous serez libéré de la taxe d’habitation si votre RFR de 2020 se situe en dessous de 27.761 euros pour une part ; 35.986 euros pour 1,5 part ; 44.211 euros pour deux parts ; 50.380 euros pour 2,5 parts ; 56.549 euros pour trois parts ; 62.718 euros pour 3,5 parts. 

La taxe d’habitation uniquement pour les résidences principales

Si votre RFR dépasse ces barèmes fixés par le gouvernement, vous pourrez bénéficier de l’exonération dégressive sous certaines conditions. Par exemple, pour une part, votre RFR devra être compris entre 27.761 euros et 28.789 euros ; entre 35.986 euros et 37.528 euros pour 1,5 part ; entre 44.211 euros et 46.267 euros pour deux parts ; entre 50.380 euros et 52.436 euros pour 2,5 parts ; entre 56.549 euros et 58.605 euros pour trois parts ; entre 62.718 euros et 64.774 euros pour 3,5 parts. 

Pour mémoire, la réforme de la taxe d’habitation concerne uniquement les résidences principales. Les propriétaires d’une résidence secondaire devront encore s’en acquitter. Il en va de même pour la redevance télé qui reste due par tous les foyers équipés d’un téléviseur. Celle-ci fera l’objet de l’envoi d’un avis d’imposition que vous devrez payer avant le 15 novembre, rappellent les impôts.