Se connecter S’abonner

Airbnb : 29.000 communes françaises vont se partager 93 millions d’euros de taxe de séjour

Entre novembre 2020 et octobre 2021, Airbnb a collecté 93 millions d’euros de taxe de séjour. C’est beaucoup plus qu’en 2019 et plusieurs facteurs expliquent cette hausse.

Airbnb
Crédit : iStock.

Malgré la crise sanitaire, les Français ont beaucoup voyagé dans leur pays en 2021. En témoigne le montant de la taxe de séjour collecté par la plateforme Airbnb entre novembre 2020 et octobre 2021 :  93 millions d’euros, à reverser à 29.000 communes, révèle Le Parisien du 13 décembre. Entre janvier et octobre 2019, ce montant s’était élevé à 58 millions d’euros. « Nous constatons à la fois une augmentation du nombre total de nuitées, mais aussi du pourcentage de taxe de séjour voté par les communes », explique le directeur général d’Airbnb en France, Emmanuel Marill. « Confrontées à la fin de la taxe d’habitation, certaines communes ont pu faire le choix d’augmenter leur taxe de séjour. En tout cas, aucune ne l’a baissée », indique-t-il au quotidien.

En effet, les communes fixent le taux de la taxe de séjour concernant les locations meublées non classées. Il est compris entre 1% et 5% du prix total de la nuit, par personne. Mais une taxe additionnelle de 10% peut être ajoutée, sur décision du conseil départemental. « Ce sont des montants significatifs, qui sont réinjectés dans le tourisme local. Pour une petite commune comme Le Crotoy dans la Somme, on atteint 50.000 euros », précise encore Emmanuel Marill au quotidien. Sans surprise, Paris arrive en tête des villes qui comptent le plus de locations touristiques, suivie par Marseille, Nice, Cannes et Bordeaux. 

Bordeaux gagne, Strasbourg perd

Cependant, le montant de la taxe de séjour dans la capitale baisse de manière importante : il est passé de 15,3 millions en 2019 sur une période de dix mois, à 9,4 millions d’euros en 2021 sur une période de douze mois. La baisse du nombre de touristes étrangers peut expliquer cette dégringolade, surtout au premier semestre. La capitale de la Gironde est cinquième du classement, gagnant sept places. La Rochelle fait une percée, classée sixième et remportant quatre places. Par ailleurs, Strasbourg passe de la septième place à la seizième place. 

Les petites communes et la campagne française bénéficieraient le plus de la hausse du montant de la taxe de séjour cette année : en effet, un tiers du montant total est occupé par les communes de moins de 3.500 habitants, soit 27 millions d’euros. C’est beaucoup plus qu’en 2019, avec 10,5 millions d’euros. La location d’hébergements à la campagne a de plus en plus de succès, puisqu’en 2018, ce montant était de 3,2 millions d’euros, soulève Le Parisien.