Se connecter S’abonner

Successions : Emmanuel Macron souhaite accompagner « la transmission populaire »

Dans une interview accordée au « Parisien », mardi 4 janvier, le chef de l’Etat est revenu sur la question des impôts de succession.

succession
Crédit: iStock.

Dans une interview accordée au journal Le Parisien, mardi 4 janvier, le chef de l’Etat est revenu sur la question sensible de la fiscalité des successions. Ce sujet pourrait se retrouver au cœur du débat de la campagne présidentielle.

Emmanuel Macron a tout d’abord tenu à rappeler que l’impôt, « c’est ce qui permet de financer tous les services publics ». « Ceci étant dit, je pense qu’il y a un sujet sur ce que j’appellerais la ‘transmission populaire’, c’est-à-dire lorsqu’on n’est pas sur des montants exorbitants », a-t-il ensuite déclaré. « Je ne fais pas partie de ceux qui pensent qu’il faut augmenter les droits de succession à tout-va, au contraire. Nous sommes une nation de paysans dans notre psychologie collective ce qui est une force. Nous avons cela dans notre ADN et donc la transmission est importante pour nous », a assuré le chef de l’Etat.  

Aucune augmentation des impôts

« Je pense qu’il y a des choses à améliorer. Il faut plutôt accompagner les gens pour les aider à transmettre les patrimoines modestes », a affirmé le président de la République. Cependant, aucun processus précis concernant cette « transmission populaire », n’a été détaillé par Emmanuel Macron. Face à la question d’une augmentation possible des impôts sur la succession, le chef de l’Etat a été claire : « Moi, tant que je serai dans mes fonctions, il n’y aura pas d’augmentation d’impôts. Dans cette crise sanitaire, j’ai même continué de baisser les impôts ».