Se connecter S’abonner

Réductions et crédits d’impôt : l’acompte de 60% sera versé le 17 janvier

Le 17 janvier prochain, 8,7 millions de foyers fiscaux toucheront le versement de l’avance de réductions et crédits d’impôt. Explications.

impôt
Crédit : iStock

Le 17 janvier prochain, 8,7 millions de foyers fiscaux toucheront le versement de l’avance de réductions et crédits d’impôt, a annoncé Bercy, lundi 10 janvier, par voie de communiqué. Pas moins de 5,3 milliards d’euros seront versés ce jour-là sur les comptes bancaires. Le virement sera précédé du libellé « Avance Crédimpôt ». Le versement de l’avance de réductions et crédits d’impôt vise à simplifier l’emploi à domicile en remboursant plus rapidement les charges fiscales associées.

D’ailleurs, l’avance est présentée comme un moyen de préserver le pouvoir d’achat des Français, notamment en période de crise sanitaire. Le communiqué chiffre à 605 euros le montant moyen perçu par les foyers fiscaux concernés. Versée en une fois, elle équivaut à 60% du montant total des réductions et crédits d’impôt concernés et déclarés au printemps 2021 au titre des dépenses réalisées en 2020. Un montant global inscrit sur votre dernier avis d’impôt sur le revenu, sauf si, depuis, vous avez diminué ce montant dans « Gérer mon prélèvement à la source » sur le site impots.gouv.fr.

D’autres évolutions des réductions et crédits d’impôt en 2023 et 2024

Au printemps prochain, en fonction de la déclaration des revenus et des dépenses engagées en 2021, le montant définitif des réductions et crédits d’impôt sera calculé. Il fera ensuite l’objet d’une régularisation à l’été 2022, en tenant compte du montant de l’avance versée en janvier. Quant aux 235 000 foyers fiscaux dont les impôts ne disposent pas des coordonnées bancaires, ils toucheront bien leur avance, mais sous la forme d’une lettre-chèque. Celle-ci sera postée d’ici la fin du mois de janvier, précise le ministère des Finances, de l’Economie et de la Relance.

Service optionnel et gratuit proposé par l’Urssaf pour les services à la personne (hors garde d’enfants). Dès avril 2022, il sera disponible pour les usagers de services proposés par le biais des organismes et plateformes intermédiaires. Cette année, l’avance « RICI » et l’avance immédiate coexisteront pour ces services à la personne (hors garde d’enfants). Et dès 2023, un échange de données interviendra chaque année entre la DGFiP et l’Urssaf pour prendre en compte de manière automatique le bénéficie de l’avance immédiate versée en 2022 dans le montant de l’acompte versé en janvier 2023. Le contribuable n’aura rien à faire, indique le communiqué.