Se connecter S’abonner

Crédit d’impôt : allez-vous bénéficier de l’avance de 60% ?

Si vous avez eu droit à une réduction ou un crédit d’impôt l’année dernière, vous percevrez une avance de 60%. Le versement est effectué ce lundi 17 janvier à 8,7 millions de foyers fiscaux.

Impôt sur le revenu
Crédit : iStock.

Si vous avez fait garder vos enfants, employé un salarié à domicile ou effectué des dons, il se pourrait bien que vous puissiez bénéficier d’une avance sur vos crédits et réductions d’impôt. D’autres personnes sont également concernées par celle-ci. D’un montant moyen de 605 euros, elle concerne ainsi 8,7 millions de foyers fiscaux et sera versée, lundi 17 janvier, sur votre compte bancaire, avec le libellé « AVANCE CREDIMPOT« , à condition d’avoir fourni vos coordonnées bancaires à l’administration fiscale. Si ce n’est pas le cas, votre foyer fiscal recevra une lettre-chèque par voie postale à la fin du mois de janvier.

Une avance complétée (ou non) à l’été

Cette avance représente 60% du montant complet des réductions et crédits d’impôt qui ont bénéficié aux contribuables concernés en 2021 sur la base de leurs dépenses de l’année précédente. De cette manière, si vous avez obtenu 4.000 euros de crédit d’impôt en 2021 pour l’emploi d’un salarié à domicile, vous percevrez 2.400 euros ce lundi (4000 x 60%) de la part du fisc.

Dès lors, l’administration fiscale pourra réguler la situation de chaque bénéficiaire en se basant sur la déclaration de revenus et de dépenses 2021. Celle-ci sera effectuée au printemps prochain. Si, par rapport à 2020, les dépenses atteignent des montants similaires, les personnes concernées percevront les 40% restants du crédit d’impôt au cours de l’été. Si les dépenses ont augmenté, le nouveau montant des réductions et crédits d’impôt dont peuvent bénéficier les contribuables sera recalculé au regard de l’avance déjà perçue, afin de lui en faire percevoir le solde mi 2022. Et si les dépenses ont diminué, le contribuable devra s’acquitter cet été, auprès du fisc, d’un remboursement partiel, voire total, de l’avance perçue. Sauf s’il a déjà averti l’administration fiscale de ce changement, entre septembre et décembre 2021 sur le site des impôts.

Un dispositif permettant une avance immédiate du montant du crédit d’impôt

Enfin, si vous entrez dans la catégorie des particuliers-employeurs qui ont recours à un salarié à domicile (exceptée pour la garde d’enfants), vous pourrez utiliser un tout nouveau dispositif. Celui-ci vous permet de réclamer auprès de l’Urssaf cette avance immédiate. En fait, au moment de votre déclaration Cesu+, le montant de celle-ci « est immédiatement déduit des sommes à payer », afin qu’« il n’y ait plus de décalage entre la perception de l’aide fiscale et la dépense réalisée », précise l’Urssaf.

« A partir de 2023, un échange de données interviendra chaque année entre la DGFiP et l’Urssaf pour prendre en compte de manière automatique le bénéfice de l’avance immédiate versée en 2022 dans le montant de l’acompte versé en janvier 2023. Le contribuable n’aura rien à faire », détaille Bercy.